Comment économiser sur son budget voiture ?

C'est après le logement le poste de dépense le plus important pour les ménages, l'automobile pèse lourd sur le budget des Français. Voici quelques conseils qui vous ferons réaliser des économies.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Neuve ou d'occasion, diesel ou essence, la voiture peut coûter cher. Des solutions existent pour réduire ce coût
© Jérome Salort/adobestock

Acheter un véhicule plus petit

> 90 % des voitures sont surdimensionnées pour l’usage qu’on en fait 90 % du temps. Principal responsable, le coffre, jamais assez vaste... Or, pour un coût entre 100 et 300 euros, un coffre de toit en augmente la capacité de moitié, et entre 500 et 800 euros, une petite remorque la triple.

Oublier les SUV

> Au catalogue, presque 6000 euros séparent la berline Peugeot 308 du SUV 3008, à performances et équipement équivalents. Sans compter la ristourne, très inférieure pour le second. L’écart se creuse encore pour un véhicule d'occasion. Différence également pour l’assurance, à la pompe, à l’entretien, et sur les pneus, plus chers.

> Si l’on veut de l’espace, le monospace fait bien mieux et à prix bradé, car passé de mode. Quant au coffre, celui d’un break est plus vaste.

Opter pour une voiture diesel d'occasion

> Exclus de la prime à la conversion depuis août, les diesels d’occasion sont soldés. Pour une voiture neuve, les ristournes pointent à 40%. Le diesel reste pourtant de 20 à 30% plus sobre qu’un moteur essence. Et tout aussi fiable, à deux conditions: usage routier majoritaire et choix d’un diesel à dépollution de type SCR (réduction catalytique sélective). On le reconnaît à son réservoir de solution aqueuse AdBlue. Ce système, apparu autour de 2010 et fréquent depuis 2014, rend le moteur aussi propre qu’un essence.

Ou se convertir à l'éthanol

> À 0,70 euro le litre, le superéthanol (E85) est économique. Les voitures Flex Fuel neuves étant rarissimes, on peut faire convertir un modèle essence (moins de 14 CV, norme Euro3 et plus) grâce à un boîtier électronique qui permet de carburer à l’éthanol ou au sans-plomb (E5) dans n’importe quelle proportion. Malgré une consommation de 15 à 20% plus élevée, les 600 à 1000 euros (pose comprise) sont rentabilisés en 20000 à 30000 kilomètres.

Choisir des pneus

> Les pneus de marque premium (Goodyear, Michelin, Pirelli, etc.) sont hors de prix. Dans un centre auto ou sur le web, on en trouve de tout aussi sûrs en optant pour les marques intermédiaires, souvent filiales des premières (Falken, Firestone, Hankook, Kleber, Toyo, Uniroyal, Vredestein, Yokohama…), qui sont de 30 à 40% moins chères.

Répartir les rôles

> Souvent, la voiture qui roule le plus est la plus récente et la plus grosse, la seconde étant plus petite et plus ancienne. Sur le plan comptable (décote, entretien, carburant), mieux vaudrait l’inverse. Le parc idéal :

  • Une citadine format 208 achetée à trois ans d’âge et de moins de 50000 kilomètres, pour les gros kilométrages du quotidien et du week-end.
  • Et une berline ou un monospace de dix ans ou plus payé entre 5000 et 8000 euros autour de 100000 kilomètres, pour les rares longs trajets des vacances.

Louer sa voiture

> Moyennant une commission de 30%, les sites Drivy ou Ouicar s’occupent de tout, réservation, assurance, assistance, état des lieux, contrat et litige éventuel avec le locataire. Dans les grandes villes, ils proposent un système d’ouverture du véhicule par une appli smartphone qui, à certaines conditions, permet de louer à distance.

PENSEZ-Y : Les revenus des locations doivent être déclarés au fisc.

Assurer l'entretien

> Si la garantie est largement dépassée, on économisera en faisant soi-même vidange et changement des bougies, filtre à air, voire plaquettes et disques de frein, à condition de s’offrir un minimum d’outillage.

>On peut également s’appuyer sur les tutoriels de YouTube, Forum-auto ou Oscaro, en s’assurant qu’ils correspondent précisément au modèle de son véhicule.

> Enfin se faire aider dans un garage associatif (Selfgarage.org). Sans négliger une révision par un professionnel tous les deux ans, avant le contrôle technique.

Recourir aux pièces d'occasion

> Les garagistes ont l’obligation, pour tout entretien ou réparation, de proposer des pièces issues de l’économie circulaire, en principe 50% moins chères. Hélas, leur recherche prenant du temps, ils invoquent souvent les exemptions légales. Mais certains acceptent de monter les pièces fournies par le client. On les trouve, vérifiées et référencées, sur les sites de démolisseurs (Caréco, France Casse...). Autre solution, les pièces neuves d’équipementiers en ligne, comme Oscaro ou MisterAuto.

Garder les factures

> Deux voitures identiques peuvent se revendre 20% plus ou moins cher selon l’apparence et l’historique. À la moindre révision ou intervention, faites tamponner le carnet d’entretien et conservez les factures, preuves du kilométrage réel. Pour la carrosserie, un lavage-polish-cirage après chaque hiver prolongera son éclat.

POUR RÉDUIRE SA CONSOMMATION DE CARBURANT

De 10 à 15 %

Sur autoroute, en roulant à 110 km/h plutôt qu’à 130.

De 5 à 30 %

En changeant le filtre à air et les bougies deux fois plus souvent que les préconisations.

De 2 à 5 %

En enlevant barre, coffre de toit ou attelage, pour alléger la voiture.

De 5 à 7 %

En gonflant ses pneus tous les deux mois.

De5 à 15 %

En coupant la climatisation qui s’enclenche automatiquement.

df
Jean Savary
Mis à jour le

Partager cet article :