Covid-19 : où pouvez-vous partir en voyage ?

8 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Travel Wild - iStock

Dès le 8 novembre, il va être de nouveau possible d’aller en vacances aux Etats-Unis. Le président américain, Joe Biden, a signé le 25 octobre un décret permettant aux voyageurs vaccinés contre le Covid-19 en provenance de la certains pays, dont la France, de se rendre aux Etats-Unis, indique Reuters. Seules pourront passer les frontières américaines sans être vaccinées les personnes de moins de 18 ans, celles ne pouvant être vaccinées pour raison médicale ainsi que les personnes voyageant pour motif professionnel en provenance de pays où le taux de vaccination est inférieur à 10 %, précise l’agence de presse.

Le cas américain le montre : si la France a assoupli, depuis le 9 juin, les restrictions touchant les déplacements vers les pays hors de l’Europe, les voyageurs restent soumis aux conditions d’entrée de chaque Etat.

Une classification des pays selon leur situation sanitaire

Le gouvernement a actualisé le 24 octobre une carte du monde où les pays sont classés en trois couleurs (vert, orange, rouge) en fonction de leur situation sanitaire et de la circulation des variants. Les règles d’accès dépendent notamment de la vaccination des personnes par un vaccin reconnu par l’Agence européenne des médicaments (EMA) : Pfizer/Comirnaty, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield, Janssen.

► Voyager à destination d’un pays en vert

Les pays classés en vert sont ceux où il n’y a pas de circulation active du virus ni de variants préoccupants recensés. En Europe, il s’agit des 27 Etats membres de l’Union européenne (UE) et d’Andorre, de l’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Martin, la Suisse et du Vatican.

En dehors de l’Europe, les pays en vert sont :

  • l’Australie ;
  • l’Arabie saoudite ;
  • l’Argentine ;
  • le Bahreïn ;
  • le Canada ;
  • le Chili ;
  • la Corée du Sud ;
  • les Emirats arabes unis ;
  • Hong Kong ;
  • le Japon ;
  • la Jordanie ;
  • Koweït ;
  • le Liban ;
  • la Nouvelle-Zélande ;
  • le Qatar ;
  • le Rwanda ;
  • le Sénégal ;
  • Taïwan ;
  • l’Union des Comores ;
  • l’Urugay ;
  • Vanuatu.

À destination d’un pays vert, une preuve de vaccination est exigée. Pour les personnes vaccinées comme non vaccinées, un test peut être exigé à l’embarquement et à l’arrivée ainsi qu’une mesure de quarantaine, selon les pays. 

À votre retour d’un pays vert, si vous n’êtes pas vacciné, vous devez présenter un test antigénique ou PCR négatif de moins de 72 heures. Si vous revenez d’un pays sous surveillance (Bulgarie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Roumanie), le test doit avoir été réalisé dans un délai maximal de 24 heures. Que vous soyez vacciné ou non, certains pays peuvent aussi exiger que vous présentiez un motif impérieux de voyage.

► Voyager à destination d’un pays en orange

Les pays en orange sont ceux où le virus circule activement dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants.

À destination d’un pays classé orange, les mêmes règles s’appliquent qu’à destination d’un pays vert pour les personnes vaccinées. Les personnes non vaccinées doivent présenter un motif impérieux.

En provenance d’un pays orange, les personnes vaccinées bénéficient des mêmes avantages. Les personnes non vaccinées doivent justifier d’un motif impérieux. À l’embarquement, elles doivent présenter le résultat d’un test, réalisé dans un délai maximal de 72 heures pour un test PCR, de 48 heures pour un test antigénique (24 heures maximum si vous êtes en provenance du Royaume-Uni). Un test antigénique peut vous être imposé de manière aléatoire à votre arrivée en France. Un auto-isolement de 7 jours peut vous être exigé.

► Voyager à destination d’un pays en rouge

Les pays en rouge sont ceux où le virus circule activement et où la présentation des variants est préoccupante. Il s’agit de l’Afghanistan, du Brésil, du Costa Rica, de Cuba, de la Moldavie, du Monténégro, du Pakistan, de la Russie, de la Serbie, du Suriname et de la Turquie.

À destination d’un pays rouge, les personnes vaccinées ou non vaccinées peuvent être tenues de présenter un motif impérieux, mais également le résultat d’un test à l’embarquement et à l’arrivée, suivant les règles du pays d’arrivée. Elles peuvent aussi faire l’objet d’une mesure de quarantaine. 

En provenance d’un pays rouge, si aucune exigence particulière ne s’applique aux personnes vaccinées, les personnes non vaccinées, elles, doivent impérativement justifier d’un motif impérieux. Les personnes non vaccinées doivent présenter le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures. Elles doivent se soumettre à un test antigénique à leur arrivée. Une quarantaine obligatoire de 10 jours leur est imposée, contrôlée par les forces de sécurité.

Il est fortement recommandé de ne pas se rendre dans les pays rouges.

La preuve de vaccination

Selon le site gouvernement.fr, la preuve de vaccination doit permettre d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit après l’écoulement d’un délai de :

• 7 jours après la deuxième injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;

• 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;

• 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (une seule injection nécessaire). 

Mais cette carte prête à confusion puisqu’il n’est pas forcément possible de se rendre dans les pays classés en vert ou en orange par le gouvernement. Par exemple, le Japon et l’Australie sont verts sur la carte. Pourtant, ils n’acceptent pas de touristes pour le moment. Avant tout déplacement, les voyageurs, vaccinés ou non, doivent donc s’informer sur les éventuelles restrictions appliquées par le pays de destination (présentation d’un test PCR, preuve de vaccination, isolement, etc.) en consultant le site Diplomatie.gouv.fr ou après des représentations diplomatiques en France des destinations visées.

Voyager en outre-mer (Martinique, Guadeloupe, La Réunion…)

Depuis le 4 octobre, de nouvelles règles d’accès concernent voyageurs métropolitains se rendant en outre-mer. Les personnes disposant d’un schéma vaccinal complet voyageant dans les territoires ultramarins des Antilles et de l’océan Indien depuis la métropole n’ont plus à présenter de résultat de test de dépistage, a indiqué le ministère des Outre-mer, rapporte le site d’informations Air Journal.

Les personnes non vaccinées doivent présenter un motif impérieux, le résultat d’un test de dépistage négatif à l’embarquement (moins de 72 heures pour un test PCR, moins de 48 heures pour un test antigénique) ainsi qu’un engagement sur l’honneur à se soumettre à un test aléatoire à leur arrivée. Les enfants de 12 à 17 ans ne sont pas concernées par ces règles s’ils sont accompagnés par un majeur vacciné.

Test et quarantaine sont en revanche obligatoires pour les voyageurs, même vaccinés, se rendant en Nouvelle-Calédonie, à Wallis-et-Futuna et en Polynésie, selon Air journal.

Voyager en Europe

En principe, pour se rendre dans un pays d’Europe, vous devez justifier d’un schéma vaccinal complet ou bien vous soumettre à un test. Aucune restriction n’est cependant prévue pour l’accès aux Andorre et à la Roumanie.

En dehors de l’Europe, le Mexique est accessible aux personnes vaccinées ou non, sans quarantaine ni test PCR. Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères conseille cependant de différer tout voyage au Mexique.

À noter : votre passe sanitaire étant européen, il peut être utilisé partout au sein de l’UE, outre-mer compris, pour justifier que vous avez reçu une vaccination ou passé un test.

Voyager hors d’Europe

►Les pays accessibles aux personnes vaccinées

Une série de pays sont désormais accessibles aux personnes vaccinées, susceptibles également, dans la plupart des cas, de se voir demander de présenter le résultat d’un test de dépistage négatif. Parmi ces pays figurent :

  • l’Azerbaïdjan ;
  • le Canada ;
  • le Chili ;
  • les Îles Fidji ;
  • l’Île Maurice ;
  • le Koweït ;
  • Oman ;
  • Singapour ;
  • Trinité et Tobago ;
  • l’Indonésie ;
  • la Lettonie ;
  • la Mongolie ;
  • le Sénégal ;
  • Trinité-et-Tobago ;
  • le Qatar.

► Les pays accessibles aux personnes non vaccinées

Certains pays non européens peuvent être accessibles aux personnes non vaccinées, disposant du résultat négatif à un test et contraintes, dans certains cas, de se soumettre à un test à leur arrivée et une période d’isolement.

  • la Corée du Sud ;
  • la Guinée équatoriale ;
  • l’Île Maurice ;
  • l’Inde ;
  • la Lettonie ;
  • la Mongolie ;
  • les Philippines ;
  • la Lettonie 
  • la Mongolie
  • la Russie.

► Les pays toujours fermés (sauf exceptions)

Des pays restent fermés, notamment :

  • l’Angola ;
  • l’Argentine ;
  • l’Australie ;
  • la Birmanie ;
  • la Chine ;
  • l’Erythrée ;
  • Israël ;
  • le Japon ;
  • le Kazakhstan ;
  • le Laos ;
  • le Lesotho ;
  • Madagascar ;
  • la Malaisie ;
  • le Malawi ;
  • la Nouvelle-Zélande ;
  • le Samoa ;
  • le Suriname ;
  • Taïwan ;
  • les Tonga ;
  • le Turkménistan ;
  • l’Uruguay ;
  • le Vietnam.
A lire aussi