Satisfait ou remboursé ?

Bénéficier des offres "premier achat remboursé" ou "satisfait ou remboursé" demande qu’on respecte des procédures précises.
1mn de lecture

De nombreuses marques prévoient, en particulier lors du lancement de nouveaux produits, des offres du type "premier achat 100 % remboursé", "essayez, c'est gratuit" ou "satisfait ou remboursé"…

Ces techniques promotionnelles, appelées "offres différées de remboursement", visent à développer le volume des ventes, à créer des fichiers de consommateurs afin de leur adresser des offres ciblées et de les fidéliser. Pour en bénéficier, il faut scrupuleusement respecter les conditions mentionnées sur les emballages.

La marche à suivre

Pour commencer, vous devez bien lire les étiquettes. En général, il convient d’adresser, avec votre demande de remboursement (souvent une seule par foyer), plusieurs documents :

  • le code-barres, ou une autre preuve d’achat, à découper sur l’emballage ;
  • le ticket de caisse, sur lequel vous aurez mis le prix en évidence ;
  • le sticker portant la mention "100 % remboursé" ou "satisfait ou remboursé" ;
  • un texte, dont la longueur est parfois imposée (cinq lignes, une page…), précisant le motif de votre insatisfaction ;
  • un relevé d’identité bancaire ou postal ;
  • vos coordonnées sur papier libre.

Attention, ces pièces doivent être envoyées à l’adresse figurant sur cette offre dans un délai parfois très bref, de 24 à 48 heures. Souvent, la date du ticket de caisse et le cachet de la poste sont retenus comme preuve de la date d’envoi. Mieux vaut donc éviter d’acheter ces produits le samedi et la veille des jours fériés.

Des délais à rallonge

Ensuite, vous devez patienter ! Les délais de remboursement sont assez longs, de trois semaines à six mois. Le plus souvent, il faut attendre deux mois. L’oubli d’une pièce sert fréquemment de prétexte pour déclarer la demande non conforme.

Les consommatrices spécialistes de ces achats recommandent, lors de l’acquisition de plusieurs produits proposant une offre de remboursement, de demander à la caissière un ticket par achat, car les photocopies ne sont pas acceptées. Généralement, surtout pour des montants inférieurs à 1,5 €, vous pouvez obtenir le remboursement du timbre, mais ce sera au tarif lent.

À lire aussi
df
Laurence Fritsch
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.