Sony, JPL, Bose... Quelle enceinte portable choisir ?

8 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Chinnapong - iStock

Connecter en un claquement de doigts à son smartphone, sa tablette ou son baladeur MP3, une enceinte nomade, aussi appelée Bluetooth, permet d’écouter sans entrave pendant des heures la radio ou ses chansons préférées, qu’elles soient stockées sur des appareils ou diffusées par une application ou un service de streaming (Deezer, Spotify, YouTube…).

Quel format d’enceinte choisir ?

C’est la première question à se poser pour bien orienter votre choix. « Il existe des enceintes miniatures pour la vie de tous les jours, à emmener à la plage, au parc, et qui se glissent dans un sac à main ou à dos, indique Sébastien Cassar, directeur de la publication du magasin spécialisé en Hi-Fi/home cinéma Son-video.com. À leurs côtés cohabitent des systèmes plus cossus destinés à un usage résidentiel, par exemple à transporter de la cuisine ou du salon jusqu’à la terrasse ou au jardin. »

Le poids et l’encombrement des enceintes sont donc des critères clés. En vadrouille, privilégiez la légèreté d'enceintes « portables » ou « ultra-portables » : pas plus de 700 g pour que la vôtre ne pèse pas sur vos épaules en fin de journée. « Vérifiez qu’elles sont résistantes à l’eau, au sable ou à la poussière (signalée par les certifications IPX), mais aussi aux chocs ou aux UV », conseille Johan Denis, responsable catalogue de Easylounge.com, une boutique en ligne spécialisée. Les « transportables », elles, sont plus léchées avec un design soigné, rétro bien souvent, et des matériaux nobles (bois, aluminium…). Le corollaire : un poids qui peut atteindre plusieurs kilos, mais pour une qualité musicale et une autonomie supérieures.

Et intelligente, en plus !

Certaines enceintes sont équipées d’un micro intégré, de quoi passer ses appels téléphoniques en mains libres ! D’autres sont « intelligentes » et permettent d’utiliser les assistants vocaux de Google, d‘Amazon (Alexa) ou d’Apple (Siri), ainsi que de piloter la lecture des titres ou le niveau du volume à la voix.

Comment évaluer la qualité du son ?

Les fabricants étant avares en informations, il faut réunir un faisceau d’indices pour se faire une idée. Voici les points importants à retenir.

Côté puissance du son 

Les enceintes de 3 à 4 watts, avec un seul haut-parleur, sont la norme dans les premiers prix (à partir de 20/30 euros). Mais les marques mentionnent rarement cette information, par peur d’effrayer. « Pour une écoute de proximité, c’est largement suffisant, d’autant que mettre plus de watts dans un petit coffret va conduire à distordre le son s’il est poussé à plein volume », détaille Sébastien Cassar.

Les enceintes jusqu'à 25 watts, plus puissantes, qui sont également plus chères (à partir de 130 euros). Ici, plus il y a de haut-parleurs, mieux c’est ! En particulier s’ils sont positionnés de telle sorte que le son se diffuse à 360° pour que toutes les personnes situées autour de l’enceinte profitent de la même qualité sonore.

Côté profondeur du son 

C'est la « réponse en fréquence », qui exprime en hertz la capacité d’une enceinte à descendre dans les sons graves et à monter dans les aigus. « Les aigus sont très faciles à reproduire, la plupart des appareils montent jusqu’à 20 000 hertz, soit la capacité de l’oreille humaine. Mais pour avoir des basses correctes, il faut au moins avoir 100 Hz, et approcher des 20 Hz pour obtenir une vraie profondeur », explique Sébastien Cassar (voir notre sélection).

Trouver la connectique qui convient le mieux

Le protocole de connexion Bluetooth permet de relier toutes les enceintes nomades aux smartphones et tablettes. « Tous les détenteurs de ces appareils peuvent envoyer facilement de la musique vers l’enceinte, mais il y a un point négatif : c’est un petit tuyau qui dégrade la qualité du son. Pour les plus exigeants, il existe un Bluetooth qui permet d’obtenir un rendu quasi équivalent à celui d’un CD : l’aptX ou l’aptX HD, mais cela sous-entend que l’enceinte soit à cette norme tout comme la source », indique Johan Denis. Ça tombe bien, de plus en plus d’appareils sont équipés, mais comptez, au minimum, 150 euros.

Un port USB équipe la plupart des enceintes nomades. Il permet de les recharger, et parfois d’y insérer une clé contenant vos listes de lecture. Vérifiez au préalable que cette fonctionnalité est autorisée, ce qui n’est pas toujours le cas.

Un port jack pour brancher un baladeur MP3 ou le Wi-Fi se font plus rares. « Ce type de connexion offre la possibilité de construire un système appelé « multiroom » (multi-pièce, en français) et toute la famille peut gérer indépendamment l’ensemble des enceintes de la maison », selon Sébastien Cassar.

« Vos goûts musicaux peuvent orienter votre choix »

L'avis d'expert de Johan Denis, responsable catalogue du magasin Easylounge.com.

Certaines enceintes s’adressent à un public jeune qui écoute du RnB, du rap, de la techno, avec des graves plus flatteurs, comme chez Devialet, JBL, Marshall ou Bose. D’autres ont la faculté de reproduire un son plus travaillé, empreint de charme dans les aigus et les médiums (jazz, blues…), par exemple chez Bowers & Wilkins, Sonos, Elipson ou Bang & Olufsen.

Une autonomie à bien étudier

L’autonomie, c’est le point faible des enceintes nomades : « Les constructeurs indiquent une autonomie maximale à un volume modéré, mais on connaît notre public qui aime pousser le son fort, ce qui est très consommateur d’énergie, précise Johan Denis. Ainsi, on peut descendre assez facilement à 3 heures pour une autonomie annoncée de 7 heures, qui est le minimum à retenir quand on l’utilise en déplacement. » Donc, pour avoir une enceinte endurante, même à puissance forte, mieux vaut investir dans des modèles autour de 200 euros, dont les batteries sont prévues pour durer plus longtemps.

Le temps de recharge. Les enceintes nomades doivent être branchées sur secteur pour regonfler leur batterie ou, en dépannage, sur une batterie externe. Chez les plus abordables, le temps de charge peut être assez long : 4 heures et plus, ce qui nécessite de bien anticiper.

Leur durée de vie dépend beaucoup des modèles. « Ces produits ne sont pas très écolos, les fabricants ne divulguent aucune information sur la durabilité des batteries, qui conditionnent pourtant la pérennité du produit, se désole Sébastien Cassar. Ce qui est sûr, c’est que moins on paie cher, plus il faut s’attendre à ce que la durée de vie du produit soit courte. » Ainsi, parmi les centaines de modèles du marché, il existe une seule enceinte dont la batterie est remplaçable : la Sonos Moove. Mais elle a un coût : 400 euros, et 80 euros pour une nouvelle batterie.

Enceintes lumineuses pour soirées endiablées

Il existe des enceintes nomades pour animer vos soirées ! Plus imposantes, plus lourdes, dotées d’une poignée de transport, elles sont équipées de spots lumineux et/ou de stroboscopes ainsi que de prises pour brancher des micros. Leur puissance décoiffe : elles développent 400 à 500 watts. La marque Muse en propose à partir de 130 euros et Eltax, à partir de 200 euros avec un son plus qualitatif.

Il existe de plus gros gabarits, surprenants de puissance. Ils s’adressent aux musiciens, qui peuvent y brancher leur guitare. Ces enceintes occasionnelles produisent beaucoup de basses, destinées à faire bouger les gens, et sont simples à transporter... comparées à deux grosses enceintes plus un amplificateur.

Notre Sélection de 6 enceintes Bluetooth pour tous les budgets
Marque/ modèleSony SRS-XB13 Extra BassKlipsch Heritage GrooveJBL Flip 5 Sonos RoamBose SoundLink Revolve II

Marshall

Kilburn II

Prix49,90 €99 €129 € 179 €199,95 €249 €
Puissance (en watts)NC20 W20 W NCNC36 W
Réponse en fréquence20 Hz – 20 kHz65Hz – 22kHz65Hz – 20kHz NC50 Hz – NC52 Hz – 20 kHz
Autonomie maximale*16 heures8 heures12 heures 10 heures13 heures20 heures
ConnectiqueUSB-CMicro-USB et jackUSB-C USB-CMicro-USB et jackUSB et jack
Poids253 g990 g540 g 430 g660 g2,5 kg
Les +Son look et ses déclinaisons en 6 couleurs (vert, bleu, rose…)Ses finitions soignées au choix (noir mat, noyer…) et son micro intégréImperméable et étanche jusqu’à un mètre de profondeur, existe en 11 couleurs Son Hi-Fi, étanchéité certifiée IP67, contrôle vocal, Assistant Google et Amazon Alexa, multiroom en Wi-FiSon pas de vis permet de la monter sur trépied pour un son à 360°, micro et Assistant GoogleSon anse et sa connexion en Bluetooth 5.0 aptX
Les –Pas d’application dédiée pour la piloterL’absence d’un indicateur de niveau pour la batterie ne permet pas d’anticiper son chargementUne connectivité limitée, et un son qui grésille à fort volume Un design passe-partout, bien qu’utilisable à l’horizontale et à la verticaleDommage que l’on ne puisse pas lire de fichiers sur clé USBSon poids conséquent, qui la rend « transportable » plus que nomade
A lire aussi