FAI, forfait mobile : un tarif social

Six mois après le lancement du « tarif social mobile », une « offre sociale Internet » a été mise en place à destination des foyers aux revenus modestes. Les bénéficiaires disposeront ainsi d'un abonnement Internet et téléphone fixe pour 23 euros.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture

L’« offre sociale Internet », pour 23 € par mois

Présenté par le Gouvernement le 21 septembre 2011, l’« offre sociale Internet », labélisée par l’État, devra être proposée par les opérateurs aux clients les plus modestes. A ce jour, seul Orange s’est engagé à proposer une telle offre dans les six mois.

L’« offre sociale Internet » doit respecter les conditions suivantes :

  • inclure un accès illimité à Internet et à la téléphonie fixe pour moins de 23 euros ;
  • être disponible pour les allocataires du RSA socle ;
  • être sans engagement de durée, sans caution ni frais d’activation (hors frais éventuels dus à la construction d’une nouvelle ligne téléphonique).

Le « tarif social mobile », à raison de 10 € par mois

Les offres commerciales de 7 opérateurs ont reçu un label « tarif social mobile », présenté en mars 2011 : Zéro forfait, Orange, SFR, Bouygues Telecom, Auchan Telecom et Coriolis Télécom. Elles répondent aux caractéristiques suivantes :

  • être accessibles aux bénéficiaires du RSA socle. Si l’opérateur le choisit, elle peut être proposée aux bénéficiaires d’autres minima sociaux voire à l’ensemble des utilisateurs. Aucune autre condition d’éligibilité ne peut être imposée ;
  • garantir, quel que soit le format de l’offre – forfait, forfait bloqué, carte prépayée, tarification au volume – la possibilité d’être appelé à tout moment ;
  • inclure dans son offre 40 minutes de communication et 40 SMS ;
  • proposer un tarif plafonné à 10 euros.

Pour éviter de mauvaises surprises, l’abonné est averti dès qu’un appel ou l’envoi d’un SMS conduit à une facturation supérieure à 10 € pour le mois en cours. Et son accès au service est bloqué dès que la facturation atteint 15 €. L'abonné conserve toutefois la possibilité de débloquer cet accès.

Engagement et frais limités

L’offre « tarif social mobile » et l’« offre sociale Internet » sont sans engagement de durée, sans frais d’activation du service, ni frais de résiliation. Le client souscrit un contrat valable un an. Il est renouvelable à condition de présenter chaque année les justificatifs de perception des minima sociaux.

Attention : le contrat peut être résilié par l’opérateur en cas de défaut de paiement du consommateur.

Si l’abonné cesse d’être éligible à l’offre « Tarif social mobile », l’opérateur doit l’informer des offres qui lui sont les plus adaptées et la migration vers ces nouvelles offres est subordonnée à son accord.

df
Publié le

Partager cet article :