Deezer, Spotify, Apple Music... Quelle plateforme de streaming musical choisir ?

7 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Koldunov - iStock

Une plateforme de streaming, c'est quoi ?

C’est un gigantesque catalogue musical que vous pouvez écouter à la demande sur de multiples appareils : smartphone, ordinateur, enceinte, chaîne hi-fi, etc. Chaque plateforme permet d’accéder jusqu’à 70 millions de titres musicaux à volonté, sept jours sur sept, vingt- quatre heures sur vingt-quatre. Et il y en a pour tous les goûts, rock, rap, pop, jazz, funk, classique... Ces cornes d’abondance musicales permettent de composer vos propres playlists, c’est-à-dire de réunir et d’organiser vos morceaux préférés comme vous le souhaitez. Pour vous faire découvrir de nouveaux artistes, les plateformes s’appuient sur l’intelligence artificielle en analysant vos précédentes séances d’écoute pour vous suggérer des titres.

Sur quels critères les choisir ?

En plus de leur vaste catalogue, les plateformes développent chacune des contenus inédits avec des exclusivités pour certains artistes, des listes d’écoute thématiques composées par d’autres auditeurs, des vidéos (concerts, interviews, émissions, clips), des podcasts (émissions radiophoniques musicales ou d’actualité). Quelques exemples : l’émission hebdomadaire sur la pop francophone avec T-Miss sur Apple Music ; My Daily sur Spotify, une liste associant musique personnalisée et podcasts d’actualité réalisés par France Info, Le Monde, l’AFP ; des titres exclusifs de Beyoncé, Rihanna ou Kanye West disponibles uniquement sur Tidal, la plateforme du rappeur américain Jay-Z. La solution avant de faire votre choix, c’est de les essayer ! Toutes proposent entre un et trois mois d’écoute gratuite. Mais il faudra tout de même leur confier votre numéro de carte bancaire avant de les éprouver. Vous pourrez heureusement cesser votre période d’essai quand vous le souhaitez, sans être débité.

Un abonnement payant est-il indispensable ?

Pas sur Spotify, Deezer et YouTube Music (qui appartient à Google). Mais la gratuité a un prix, celui de supporter la diffusion de publicités entre les morceaux ou être privé de l’accès à sa musique sans connexion internet. Ces acteurs limitent par ailleurs la liberté des utilisateurs gratuits. Chez Deezer, par exemple, vous ne pourrez pas écouter vos chansons dans l’ordre que vous souhaitez. En revanche, avec un abonnement payant, l’accès aux catalogues est sans contrainte, en plus d’une personnalisation plus poussée. Vous pouvez même en faire bénéficier toute votre tribu avec des abonnements familiaux, plus chers (voir tableau) mais qui permettent l’utilisation simultanée du service par six personnes avec, pour chacun, un compte personnalisable. À noter, ces abonnements sont sans engagement et peuvent être résiliés à tout moment. De leur côté, Amazon Music, Deezer et Qobuz permettent de décrocher un tarif plus intéressant contre un engagement ferme pendant douze mois. Par ailleurs, des opérateurs téléphoniques ont noué des accords avec certaines plateformes. Ainsi, l’abonnement à la Freebox Delta de Free comprend Amazon Prime, la livraison gratuite des achats réalisés sur le site du géant du e-commerce et l’accès à ses services de streaming vidéo et audio. Orange et SFR proposent des tarifs préférentiels à Deezer pendant quatre à douze mois.

Quelles sont leurs limites ?

Devenir client d’une de ces plateformes ne vous rend pas propriétaire des titres que vous avez sélectionnés, vous n’êtes qu’un simple utilisateur. Si vous cessez de payer votre abonnement, vous n’avez plus accès à la bibliothèque musicale que vous avez constituée (si vous changez de plateforme, vos playlists peuvent toutefois être transférées, par exemple de Deezer à Spotify). Elles peuvent aussi décider de modifier leurs catalogues. Des titres peuvent disparaître du jour au lendemain. Ainsi, en mars dernier, des milliers de chansons de groupes de K-pop ont disparu de Spotify en raison d’un désaccord avec le distributeur qui gère les droits de nombreux artistes coréens. L’alternative ? Acheter les titres ailleurs, les télécharger et les conserver sur n’importe quel support numérique.

19,4 millions : c’est le nombre d’utilisateurs français d’un service de streaming audio payant ou gratuit, en 2020. (Source : Syndicat national de l’édition phonographique, mars 2021)

Offrent-elles la même qualité de son ?

Non ! La plupart des plateformes avancent des qualités en Kbits/s (jusqu’à 320 Kbits/s). « Cela revient à parler en termes de bande passante du réseau (internet ou mobile) et correspond à une définition standard (un fichier MP3) dont la compression détruit quantité d’informations. Les sons très forts et très faibles deviennent moyens, les sons très aigus sont coupés et les très graves résonnent moins », explique Alexis Eychenne, ingénieur en mastering, dont le rôle est d’intervenir juste avant la commercialisation des titres pour en sublimer la qualité sonore finale. « Résultat, les fichiers diffusés sont en réalité assez pauvres en raison de la compression des données qui permet de prendre le moins de place possible sur les smartphones des utilisateurs et sur les serveurs des plateformes. »

Néanmoins, lors d’une écoute sur mobile dans la rue ou les transports, avec tous les bruits parasites environnants et selon l’appareil et le casque utilisés, difficile de faire la différence avec un son de haute qualité. Pour les audiophiles, il existe toutefois des offres spéciales. Comme avec Amazon et sa haute définition (HD) qui équivaut à la qualité d’un CD, et son ultra HD, supérieure à la première mais limitée à quelques millions de titres. Tidal, Qobuz et Deezer proposent dans la même veine des fichiers au format WAV ou Flac (Free Lossless Audio Codec, soit sans perte), voire en haute résolution. « Ces formats sans compression retranscrivent les morceaux tels qu’ils ont été enregistrés dans les studios, décrypte Alexis Eychenne. En contrepartie, les abonnements sont bien plus chers et mieux vaut posséder les bons équipements pour pouvoir en profiter pleinement. »

Faut-il s'équiper de matériels compatibles ?

Les plateformes de streaming sont utilisables sur une multitude d’appareils. Que ce soit en mobilité sur smartphone avec casque, lecteur nomade, enceinte sans fil, assistant vocal, ou à la maison ou au bureau sur ordinateur PC ou Mac, chaîne hi-fi, lecteur réseau... Mais attention, la qualité du matériel a un impact sur le rendu sonore. Pour les audiophiles abonnés à un service de haute qualité, l’utilisation de matériels de fabricants spécialisés (Cabasse, Yamaha, Focal...), avec lesquels les plateformes ont passé des accords, est conseillée pour vivre la meilleure expérience possible à la maison.

Et en mobilité ? C’est plus compliqué ! « Rien ne sert d’acheter un casque très haut de gamme pour écouter les fichiers standard des plateformes, surtout dehors et sur un smartphone qui ne restitue pas correctement les fichiers », commente Alexis Eychenne. D’autant plus si ce dernier est connecté sans fil, en Bluetooth. « Même avec du son de haute qualité, cette technologie dégrade considérablement le rendu des morceaux. »

Ses conseils ? Préférer un casque de milieu de gamme à brancher directement sur son mobile, par exemple le HD25 de Sennheiser ou le DT770 de Beyerdynamic (autour de 130 euros) ou un casque de la marque italienne V-moda (de 150 à 300 euros). « Essayez-en plusieurs avant d’acheter, car autant investir dans un casque confortable, qui offre un son correspondant à ce que vos oreilles ont envie d’entendre », conclut-il. Et pour parfaire la panoplie, pour les plus exigeants, l’achat d’un amplificateur DAC (de marque FiiO, iFi Audio, Chord Electronics...), un appareil à placer entre le smartphone et le casque, peut être un bon investissement. Comptez à partir de 50 euros pour un modèle d’entrée de gamme.

Notre comparatif de 6 plateformes de streaming
 Amazon MusicApple MusicSpotifyDeezerYouTube MusicQobuzTidal
Période d'essai1 mois3 mois1 mois3 mois1 mois1 mois1 mois
Offre gratuiteNonNonAvec publicitéAvec publicitéAvec publicitéNonNon
Tarif classique (par mois)5,99 €9,99 €9,99 €9,99 €9,99 €Non9,99 €
Tarif haute qualité audioNonNonNon (lancement fin 2021)14,99 €Non19,99 €19,99 €
Tarif famille (6 comptes)14,99 €14,99 €15,99 €14,99 €14,99 €34,99 €14,99 €
Tarif étudiant24 € / an4,99 €4,99 €4,99 €4,99 €Non4,99 €

 

 

A lire aussi