Comment utiliser un Wifi public en toute sécurité

Les réseaux gratuits des transports ou des hôtels permettent de surfer dans le monde entier. Mais attention à bien sécuriser ses données pour éviter piratage de carte bancaire et autres usurpations d'identité.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
Pour ne pas vous faire géolocaliser, désactivez l'option “connexion automatique”
© Vchalup/adobestock

Identifier le bon réseau

> Première chose à faire, avant même de se connecter, vérifier le nom exact du réseau Wifi auprès de l’hôtelier, de l’accueil de l’aéroport ou de la gare. Impossible ainsi de se connecter à un réseau créé de toutes pièces par un pirate ayant usurpé le nom de l’hôtel ou du lieu public pour détourner des données à son profit (identifiants des réseaux sociaux, données bancaires, etc.). Une fois la connexion établie, utiliser son propre navigateur pour accéder aux sites, en vérifiant bien que la mention “https” figure dans l’adresse des sites consultés.

Limiter les informations transmises

> Si le portail d’accès Wifi demande des informations personnelles en échange de la connexion à son réseau, mieux vaut utiliser une adresse mail créée pour cet usage, et non son adresse principale. Ne fournir que les informations indispensables et vérifier que les dispositions prévues par l’éditeur du portail Wifi respectent le règlement général sur la protection des données (RGPD) en donnant le choix de limiter la transmission de certaines informations à des tiers.

Éviter certaines connexions

> Les réseaux publics de Wifi sont rarement bien sécurisés. Mieux vaut se dispenser de consulter des sites sensibles. «Privilégiez plutôt le réseau 4G de votre opérateur pour effectuer des opérations sur des comptes bancaires, ainsi que pour passer des commandes en ligne», conseille Ralph Roggenbuck, juriste au Centre européen des consommateurs France.

> Si vous souhaitez consulter les sites des réseaux sociaux, réglez les paramètres de sécurité de manière à diffuser un minimum d’informations personnelles. «Évitez aussi de faire figurer votre adresse mail dans l’intitulé de vos comptes sur les réseaux sociaux, dans la mesure où elle constitue la moitié des éléments d’identification, avec le mot de passe qui doit être fort : chiffres, lettres et caractères spéciaux, sans prénom ni date de naissance.» Lorsqu’elle est proposée, optez pour l’authentification à deux facteurs. Le site vous enverra un SMS ou un mail avant de vous donner accès à ses services.

Ne pas activer la connexion automatique

> En transit, désactivez l’option “connexion automatique” ou “recherche permanente de réseau” de votre smartphone. Ce faisant, vous contrôlez votre connexion, votre terminal ne peut pas être géolocalisé et vous ne communiquez pas de données à votre insu. Effacer régulièrement ses données de navigation et les cookies et se déconnecter du site ou du portail de messagerie sont aussi de bons réflexes. Enfin, supprimez de votre liste de réseaux accessibles le Wifi gratuit que vous venez d’utiliser.

Utiliser un VPN pour créer une connexion sécurisée

> Si vous utilisez souvent les réseaux Wifi publics, prenez soin d’installer, de chez vous, un VPN ou réseau privé virtuel. Ce programme crypte et déporte votre connexion sur un serveur tiers et isole les données qui transitent entre votre terminal et le site consulté. Attention, les VPN gratuits sont susceptibles de transmettre vos données à des tiers à des fins commerciales ou de comporter des programmes malveillants. Choisissez un VPN qui jouit d’une bonne réputation, comme PureVPN (2,92 euros par mois avec un an d’engagement ou 9,60 euros par mois sans engagement) ou NordVPN (2,62 euros par mois pour trois ans d’engagement ou 10,50 euros par mois sans engagement)

L’AVIS D’EXPERT Ralph ROGGENBUCK, juriste au Centre européen des consommateurs France

“N’oubliez pas d’effectuer les mises à jour”

Pour maintenir un niveau de sécurité maximal, il faut faire régulièrement des mises à jour des applications et de son terminal. En fournissant des correctifs lorsque des failles apparaissent dans les programmes, elles sont indispensables pour se protéger des menaces qui sont en perpétuelle évolution. Veillez à télécharger ces mises à jour par le biais d’un réseau internet sécurisé à votre domicile ou à votre travail.

 

df
Katia Vilarasau
Publié le

Partager cet article :