Acheter une télévision sans se tromper

Entre l’évolution des technologies et la multiplication des appellations marketing, pas facile de repérer les critères de sélection essentiels. Explications et conseils pour vous aider à choisir le modèle conforme à vos attentes.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
7mn de lecture
Un téléspectateur en plein zapping
© Istock / gpetric

Comment choisir la taille de l’écran ?

Premier critère d’achat d’un téléviseur, la taille de l’écran doit être adaptée à la pièce. Pour estimer ses dimensions idéales, prenez en compte la distance de recul entre le poste et votre canapé. Elle équivaut à multiplier entre deux et trois fois la diagonale du téléviseur, selon la résolution de l’écran. En effet, plus le nombre de pixels (px) est important, plus l’image est précise et permet de diminuer l’écart entre vos yeux et la télévision. Ainsi, la distance théorique entre le téléspectateur et un écran de 40 pouces (102 cm) de diagonale est de 3 m pour un téléviseur HD (1366 × 768 px), tandis qu’elle sera de 2,5 m pour une télé Full HD (1920 × 1080 px) et de 2  m pour une télé 4K UHD (3840 × 2160 px).

Notre conseil : méfiez-vous de la perception des distances qui est différente en magasin. Exposé parmi d’autres appareils, un téléviseur peut sembler plus petit qu’en réalité.

Et ses autres caractéristiques ?

 

► 4K ou 8K ?

La définition de l’écran dépend du nombre de pixels affiché par la dalle. La norme qui tend à se répandre actuellement est la UHD, appelée aussi 4K. Cette résolution comprend 8 millions de pixels. Certains fabricants proposent la résolution 8K, soit 33 millions de pixels ! Ne cédez pas pour autant à cette course au gigantisme : de plus en plus de programmes sont diffusés en 4K, mais ils demeurent encore rares en 8K.

► LED ou OLED ?

Les téléviseurs LED possèdent des écrans LCD rétroéclairés par des lumières LED. Il en existe plusieurs catégories :

  • les Edge LED, qui équipent les téléviseurs de moyenne gamme, où les diodes LED sont réparties sur les pourtours de l’écran et convergent vers le centre ;
  • les Full LED, où les diodes sont disséminées sur l’ensemble de la dalle pour une meilleure homogénéité.

Plus récente, la technologie OLED (« Organic Light-Emitting Diode ») concerne surtout les grands téléviseurs haut de gamme à partir de 55 pouces (139 cm) de diagonale. Ici, les pixels émettent leur propre lumière. Les téléviseurs OLED ont ainsi la réputation d’afficher l’image la plus flatteuse du marché, avec de forts taux de contrastes et des noirs profonds. Mais cette technologie est onéreuse et énergivore. De plus, sa durabilité est encore incertaine et sa lumière peut se révéler agressive pour le confort des yeux. À noter, Samsung a mis au point la technologie QLED, qui offre une luminosité plus élevée et un meilleur rendu des couleurs qu’un téléviseur LED classique, tout en étant meilleur marché qu’un OLED.

► Plat ou incurvé ?

La courbure de l’écran est censée maximiser l’immersion tout en réduisant la fatigue oculaire. Cependant, les écrans incurvés ne se prêtent pas à tous les usages. Très prisés par les joueurs qui recherchent l’effet de profondeur, ils peuvent produire des effets d’éblouissement sous certains angles.

Notre conseil : pour une télévision de 30 à 40 pouces de diagonale, il n’est pas forcément nécessaire d’opter pour un téléviseur 4K. La norme Full HD demeure intéressante.

Quelle connectique faut-il privilégier ?

Le téléviseur va être connecté à une box internet, un lecteur Blu-ray, une console de jeux… D’où l’importance de choisir un poste ayant la connectique la plus exhaustive possible. Les nouveaux téléviseurs comportent tous de nombreuses entrées HDMI, mais c’est parfois au détriment d’autres ports qui se révèlent indispensables pour connecter des appareils anciens, comme le port YUV qui reçoit notamment les consoles Wii ou PlayStation3. En leur absence, il faudra prévoir l’achat d’adaptateurs.

Les ports USB sont également très utiles pour lire les contenus multimédia, clé USB, appareil photo, disque dur externe ou encore diffuseur de flux multimédia (Chromecast, Fire TV Stick, Roku...), permettant de dupliquer sur le téléviseur une vidéo lue en streaming par l’ordinateur portable. Les modèles récents sont généralement équipés de connexions Wii et Bluetooth, mais beaucoup plus rarement d’une prise jack permettant de brancher un casque.

Notre conseil : recensez l’ensemble des appareils à connecter en simultané à votre téléviseur, afin de déterminer le nombre et le type de ports nécessaires.

Quelles fonctions choisir ?

Certaines fonctions embarquées peuvent s'avérer bien utiles. Par exemple, le « time shift » permet de mettre le programme en pause et la fonction ARC se révèle pratique pour diffuser le son de la télévision directement sur une barre son sans brancher de câble supplémentaire. L’assistant vocal et la télécommande universelle ajoutent un supplément de confort. Les amateurs de vidéo à la demande pourront aussi trouver sur les téléviseurs de marque LG, Sony ou Samsung la certification « Netflix Recommended ». Elle indique que l’application Netflix est utilisable dès la mise sous tension. Mais pas de panique, sur les modèles où cette fonction n’est pas embarquée, il est quand même possible de recevoir les programmes de Netflix par le biais de la box internet.

À l’inverse, on peut douter de l’intérêt de certains services, comme les applications de streaming audio Deezer ou Spotify incluses dans les téléviseurs, alors que les postes pèchent souvent par une qualité de son médiocre. Idem pour les fonctions de compensation de mouvements (TruMotion, Motionflow, etc.), chargés en théorie de fluidifier l’image mais qui peuvent rendre cette dernière artificielle.

Notre conseil  : gare à certaines fonctions particulièrement énergivores, comme le format HDR (« High Dynamic Range »). Censé booster la luminosité et les couleurs des pixels, celui-ci augmente la consommation d’électricité de 80 % à 110 % !

Comment se repérer parmi les nombreuses marques ?

Plusieurs marques se distinguent dans les comparatifs établis par l’UFC-Que Choisir, l’Institut national de la consommation et le baromètre du SAV Fnac-Darty. LG, Samsung, Sony, Panasonic se révèlent ainsi plus performantes et fiables que les chinoises Hisense ou TCL. Toutes marques confondues, les pannes les plus fréquentes concernent la télécommande (22 %), l’écran (18 %) et la connectique (16 %).

Autre critère de choix à prendre en compte, le système d’exploitation permettant de connecter le téléviseur à internet. Certaines marques (Philips et Sony) sont associées à Android TV qui intègre Google Assistant ainsi que la fonction Google Cast, utile pour afficher le contenu d’un PC, d’un smartphone ou d’une tablette sur le téléviseur. Les autres marques proposent leur propre interface : WebOS chez LG, Tizen chez Samsung ou My Home Screen sur les téléviseurs connectés Panasonic. Depuis peu, Samsung, LG et Sony intègrent également la technologie AirPlay 2 d’Apple qui permet de partager des contenus multimédia par le biais du Wifi.

Notre conseil  : pour conserver votre téléviseur longtemps, pensez à dépoussiérer régulièrement sa grille d’aération située à l’arrière. Évitez de le placer près d’une source de chaleur ou de plantes vertes. Fixez-le au mur ou déposez-le sur un meuble bien stable. Et éteignez-le si vous ne vous en servez pas.
 

L’avis d’expert
Adrian de San Isidoro, journaliste tech à l’INC – 60 millions de consommateurs

"Il faut se méfier des trop bons plans !"

Noël, le « Black Friday », les soldes, ou les mois précédant les grands événements sont souvent des périodes où il est possible de trouver de bonnes démarques. Mais gare aux trop bons plans, souvent basés sur le tarif de référence le plus élevé, ce qui gonfle artificiellement la ristourne et ne correspond pas au prix réel du moment. Les affaires les plus intéressantes se trouvent en général sur les sites de vente en ligne. Le mieux est d’aller en magasin et de demander au vendeur d’enclencher le mode cinéma pour avoir un bon aperçu de la qualité de l’image, puis de noter les références des modèles adaptés à vos attentes en vue de comparer leurs prix sur internet.

 

df
Katia Vilarasau
Publié le

Partager cet article :