Électricité-gaz : les tarifs sociaux

Des tarifs aidés de l'énergie ont été mis en place pour les foyers aux revenus modestes.
1mn de lecture

Des tarifs aidés pour l’énergie

Les conditions d'éligibilité aux tarifs sociaux de l'électricité et du gaz ont été élargies depuis le 1er novembre 2013.

Jusqu'à présent, les tarifs sociaux de l'électricité et du gaz étaient réservées aux foyers éligibles à la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou à l'aide à l'acquisition d'une couverture complémentaire santé (ACS).

Désormais, ces tarifs sociaux sont également ouverts aux personnes dont le revenu fiscal de référence annuel (mentionné sur l'avis d'imposition) est inférieur ou égal à 2 175 € par part. Et ce même s'ils ne sont pas couverts par la CMU-C ou l'ACS.

Le plafond est de 2 420 € pour les foyers résidant dans les départements de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique, de La Réunion et de Mayotte.

Les consommateurs n’ont pas de démarche particulière à effectuer, tous les nouveaux bénéficiaires identifiés par les organismes sociaux ou l’administration fiscale recevront un courrier et bénéficieront du tarif social dès qu’ils seront identifiés par leur fournisseur.

Renseignements au 0 800 333 123 pour l'électricité et le 0 800 333 124 pour le gaz (numéros verts).

Le projet de loi sur la transition énergétique prévoit d'appliquer les taris sociaux du gaz et de l'électricité aux énergies renouvelables à l'aide d'un "chèque énergie" attribué aux ménages modestes.

À lire aussi
df
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.