Contrats de gaz et d'électricité : évitez les arnaques du démarchage à domicile

Par téléphone, mail ou à domicile, les démarcheurs des sociétés de gaz et d'électricité ne reculent devant rien pour vous faire signer un contrat toujours présenté comme "plus avantageux". Voici comment ne pas tomber dans les pièges, très fréquents dans le secteur. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Aldeca Studio

Les plaintes contre le démarchage abusif augmentent : 1 883 en 2019 contre 1 416 en 2018. « Il est inadmissible que des consommateurs se retrouvent avec des contrats de fourniture d’énergie qu’ils n’ont pas compris, voire qu’ils n’ont jamais signé ! », dénonce Olivier Challan Belval, médiateur national de l’énergie.

Une enquête publiée par l'UFC-Que Choisir révèle que ces démarcheur, employé par des sous-traitants travaillant pour le compte des fournisseurs d'énergie, sont payés à la commission, encourageant ainsi les méthodes de vente flirtant avec l'illégalité.

Les bons réflexes pour éviter les pratiques douteuses

  • Partez du principe que si l’identité et carte professionnelle du démarcheur sont authentiques, ses méthodes peuvent être douteuses.
  • Ne signez AUCUN document sans avoir étudié, au calme, le contrat proposé. Certaines personnes ont signé ce qu’on leur a présenté être un « avis de passage » alors qu’il s’agissait en réalité de la dernière page d’un contrat.
  • Ne communiquez AUCUN document : facture énergétique, pièce d’identité, RIB, etc.
  • Si vous changez d’avis après avoir signé un contrat, vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours
  • Changer de contrat est une décision à prendre sans précipitation. Informez-vous au préalable des différentes offres sur le comparateur en ligne du médiateur national de l’énergie
  • En cas de doutes ou de questions, contactez le médiateur national de l’énergie au 0800 112 212 (numéro gratuit)
     

Un litige ? Deux étapes à suivre

  1. D’abord, vous devez contacter - par mail ou courrier - le service clientèle du fournisseur. Vous pouvez vous faire accompagner dans cette démarche par le médiateur de l'énergie.
  2. Si vous n’êtes pas satisfait de la réponse du fournisseur, ou si vous n’avez aucune réponse, vous avez 10 mois pour vous adresser au médiateur national de l’énergie (autorité publique indépendante). Soit en remplissant une demande en ligne sur le site dédié Sollen. Soit en imprimant et complétant ce formulaire à renvoyer à l’adresse suivante :

Médiateur national de l’énergie
Libre réponse N°59252
75443 Paris cedex 09
(La saisine est gratuite, il n'est donc pas utile d’affranchir l’enveloppe)

Arnaque au faux démarcheur du médiateur national de l'énergie

Le médiateur national de l'énergie fait état de démarcheurs appelant les particuliers  en son nom, dans le but d'obtenir un rendez-vous à domicile, avec pour prétexte de les aider à réduire leur facture énergétique ou d'évaluer leur consommation d'électricité. 

Il s'agit d'une pratique évidemment crapuleuse puisque, en vertu de son indépendance, le médiateur ne peut en aucun cas pratiquer la moindre démarche commerciale. Ces abus sont à dénoncer en écrivant à cette adresse : infoconso@energie-mediateur.fr 

Demain, l'interdiction du démarchage à domicile ?

Face à l'augmentation des abus lors du démarchage à domicile, le médiateur national de l'énergie propose tout simplement d'interdire la pratique. Mais n'étant pas sûr qu'une telle décision soit votée, il propose alors quatre mesures :

  • Interdiction aux démarcheurs de faire signer quelconque papier au domicile des particuliers.
  • Interdiction de faire commencer un nouveau contrat avant l'expiration du délai de droit de rétractation (sauf en cas d'emménagement). 
  • Annulation du nouveau contrat si celui-ci a enfreint les deux précédentes mesures.
  • Retrait de l'autorisation de fourniture d'énergie, en plus d'une amende, aux fournisseurs pratiquant le démarchage frauduleux. 
df
Henri Presson
Publié le

Partager cet article :