Chèque énergie 2020 : y avez-vous droit ?

Le chèque énergie permet aux ménages modestes de payer leurs factures d’énergie, de combustible, leurs dépenses de chauffage ou certains travaux de rénovation énergétique. Conditions d’éligibilité, montant, versement… Ce qu’il faut savoir.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
© Gina Sanders

Généralisé à tout le territoire en 2018 pour remplacer les tarifs sociaux de l’énergie, le chèque énergie est destiné à aider les ménages aux revenus modestes à payer les dépenses d’énergie de leur logement. L’an passé, 5,8 millions de foyers l’ont perçu.

Qui peut en bénéficier ?

Le chèque énergie s’adresse aux ménages en situation de précarité énergétique, c’est-à-dire à ceux qui consacrent plus de 10 % de leur budget à payer leur facture d’énergie. Il est attribué pour une année en fonction des ressources fiscales et de la composition du ménage.

Pour en bénéficier en 2020, votre revenu fiscal de référence annuel ne devait pas dépasser :

  • 10 700 € pour une personne seule
  • 16 050 € pour un couple
  • 19 260 € pour un couple avec un enfant
  • + 3 210 € par personne supplémentaire dans le foyer.

Comment le demander ?

Vous n’avez aucune démarche à effectuer pour recevoir votre chèque énergie. Si vous y avez droit, vous le recevrez automatiquement au format papier ou dématérialisé. Le chèque est nominatif. Vous pouvez vérifier votre éligibilité en utilisant le simulateur mis en ligne sur le site Internet https://chequeenergie.gouv.fr/. Les chèques énergie devraient être envoyés à partir de la fin du mois de mars.

Bon à savoir

Pour le recevoir, vous devez avoir déclaré vos revenus auprès des services fiscaux, même en cas de revenus faibles ou nuls, et habiter dans un logement imposable à la taxe d’habitation, même si vous en êtes exonéré.

Quel est son montant ?

La valeur du chèque énergie varie de 48 € à 277 € TTC en fonction du revenu fiscal de référence du ménage et de la consommation calculée en unité de consommation (la première personne du ménage compte pour 1 UC, la deuxième pour 0,5 et les personnes suivantes comptent chacune pour 0,3).

© Dossier familial

Quelles dépenses le chèque énergie permet-il de régler ?

Cette aide vous permet de payer :

  • vos factures d’énergie ou de combustible (électricité, gaz naturel ou de pétrole liquéfié, fioul domestique, bois, etc.)
  • vos charges de chauffage incluses dans votre redevance, si vous habitez dans un logement-foyer conventionnel APL (foyer de jeunes travailleurs, résidence pour personnes âgées…)
  • des travaux de rénovation énergétique comme l’isolation de la toiture, des fenêtres ou des murs. Seuls ceux figurant dans la liste des dépenses éligibles et réalisés par un professionnel certifié « Reconnu garant de l’environnement » (RGE) sont finançables.

Avec le chèque énergie, vous bénéficiez également de droits et de réductions auprès de votre fournisseur d’électricité et/ou de gaz naturel :

  • en cas de déménagement, vous ne paierez pas les frais de mise en service de votre contrat
  • en cas d’incident de paiement, votre puissance électrique est maintenue pendant la période de trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mars). Vous avez droit à une réduction des frais liés à une intervention en cas d’impayés (réduction de puissance ou suspension d’alimentation) et à une exonération, le cas échéant, des frais liés à un rejet de paiement.

Vous ne pouvez en revanche payer aucune dépense de carburant avec votre chèque énergie.
 

Bon à savoir

Le chèque énergie est cumulable avec Ma Prime Rénov’.

Comment utiliser le chèque énergie ?

Pour payer votre facture d’électricité ou de gaz avec votre chèque énergie, vous avez deux possibilités :

  • payez directement en ligne sur le site Internet https://chequeenergie.gouv.fr/ en saisissant le numéro de votre chèque, le code à gratter et  les références de votre contrat de fourniture
  • envoyez votre chèque énergie à votre fournisseur, accompagné d’une copie d’une facture récente ou d’un échéancier faisant apparaître vos références client.

Si le montant de votre chèque est supérieur à votre prochaine facture, le restant sera automatiquement déduit de votre facture suivante.

A noter : vous pouvez demander à ce que le prochain chèque énergie soit directement crédité sur votre compte client pour qu’il soit déduit automatiquement de votre prochaine facture d’électricité ou de gaz. Pour cela, remplissez le formulaire en ligne de pré-affectation.

Pour régler un achat de combustible (fioul, vois, GPL…), il vous suffit de remettre votre chèque énergie directement à votre fournisseur. Attention, vous ne pouvez l’utiliser qu’en une seule fois, il n’y a pas de rendu de monnaie si la facture est inférieure au montant du chèque.

Pour régler une redevance en logement-foyer, vous devez remettre votre chèque énergie au gestionnaire du logement-foyer. La valeur du chèque sera déduite de la ou des prochain(s) redevance(s).

Pour les travaux de rénovation énergétique, si ces derniers sont réalisés avant le 31 mars de l’année suivant la date d’envoi du chèque, vous payez directement votre facture avec le document. S’ils sont prévus après cette date, vous pouvez l’échanger contre un nouveau chèque travaux de la même valeur, qui sera valable pendant deux ans et utilisable uniquement pour payer des travaux d’économies d’énergie.

Bon à savoir

Le chèque énergie attribué en 2020 sera valable jusqu’au 31 mars 2021.

 

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :