Les meilleurs plans pour acheter et vendre des vêtements d'occasion

Faire le tri dans sa garde-robe, identifier les pièces qu’on ne porte plus, les céder et s'en acheter en seconde main… Différentes solutions permettent de protéger à la fois son budget et la planète.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
8mn de lecture
Une jeune femme devant un étal de vêtements
© PamelaJoeMcFarlane / Istock

Pour vendre vos vêtements, chaussures et accessoires, internet s’est imposé. Des sites publient vos petites annonces accompagnées de photos et d’un descriptif de chaque produit. Préférez les plateformes spécialisées dans la mode : Comme un camion, Vestiaire Collective, Videdressing, Vinted… Les produits y sont plus finement répertoriés (par marque, taille, couleur, matière) que sur des sites généralistes comme eBay, LeBonCoin, Rakuten…

Tous les sites ne fonctionnent pas de la même façon. Certains se contentent de publier les annonces et de mettre en contact vendeurs et acheteurs qui, ensuite, se débrouillent entre eux pour le paiement et la livraison. D’autres agissent comme un intermédiaire de confiance. Ils sécurisent le paiement en s’assurant que la livraison a été effectuée conformément à l’offre et en reversant l’argent au vendeur dans un portefeuille en ligne. Ailleurs, on assure la livraison (édition du bordereau d’envoi selon l’opérateur choisi). Là, on vérifie que la pièce en ligne n’est pas une contrefaçon, une pratique fréquente dans le domaine des marques de luxe et de sport. Comment ? Videdressing authentifie le produit grâce à des photos de détails (étiquette, coutures, facture d’origine). Vestiaire Collective et Collector Square reçoivent les produits pour les contrôler avant de les délivrer à l’acheteur. Collector Square, spécialisé dans la maroquinerie et les bijoux de valeur, propose même une assurance couvrant sa responsabilité, de l’enlèvement chez le vendeur à sa réception par l’acheteur.

Le + pour le vendeur : il bénéficie d’une meilleure rentabilité qu’en déposant son vêtement dans un magasin, même si le site perçoit une commission.

Le + pour l’acheteur : il dispose d’un choix très vaste d’articles, mais il doit se méfier des éventuels droits de douane à sa charge si le produit provient d’un pays hors de l’Union européenne (renseignements sur Douane.gouv.fr et au 0811 20 44 44).

df
Chantal Masson
Publié le

Partager cet article :