Rechercher une lettre type

Lettre d’annulation d’une commande à la suite d’un démarchage

L'un de vos proches a effectué un commande à la suite d'un démarchage. Considérant qu'il a été victime d'un abus de faiblesse, vous annulez la commande.

L’achat ayant été fait suite à un démarchage, il est également possible de se rétracter de son engagement dans un délai de 14 jours en application de l’article L.121-21 du Code de la consommation (si contrat est souscrit après le 14 juin 2014) .

En cas de litige, il relèvera du pouvoir souverain du juge de déterminer, en fonction des circonstances, si l’abus de faiblesse est caractérisé.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Téléchargez ce document

La lettre

Nom Prénom
Adresse

Nom du destinataire
Adresse

Madame, Monsieur,

A l’occasion d’un démarchage au domicile de (indiquer le nom de la personne démarchée) par l’un de vos commerciaux, cette personne a signé en date du (date de la signature) un bon de commande (ou facture) pour l’achat d’un (indiquer la nature du bien), d’un montant de (montant) euros.

Au vu de l’état de santé/et ou de l’âge de cette personne, je vous demande de bien vouloir annuler cette commande.

(Nom de la personne) n’était pas en mesure d’apprécier la portée de son engagement eu égard à sa particulière vulnérabilité.

En effet, l’âge de (indiquer le nom de la personne) et/ou son état de santé (faire une description de son état de santé) ne pouvai(ent)t qu’altérer ses capacités de compréhension et de jugement et l’ont conduit à souscrire cet engagement qui lui est gravement préjudiciable.

Je considère que l’obtention de cette signature constitue un abus de faiblesse sanctionné par l’article L.122-8 du Code de la consommation qui prévoit une amende de 375 000 euros et de 3 ans d’emprisonnement. L’abus de faiblesse est également puni par le Code pénal par les mêmes peines (article 223-15-2 du Code pénal).

Par conséquent, je vous demande de bien vouloir annuler cette commande et de rembourser à (indiquer le nom de la personne) les sommes versées lors de ce démarchage.

A défaut de remboursement de votre part dans un délai de huit jours, je me verrai dans l’obligation d’engager une procédure judiciaire à l’encontre de votre société.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.


Signature

Téléchargez ce document
df
Publié le