Déménagement provisoire : faut-il quand même signaler un changement d'adresse ?

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Wavebreakmedia - iStock

Si vous avez définitivement quitté le logement que vous occupiez précédemment, vous devez prévenir un certain nombre d’administrations et de services, que ce soit en tant que propriétaire ou en tant que locataire. Cette démarche est obligatoire même si vous pensez n’habiter chez votre frère qu’à titre provisoire, ne serait-ce que quelques mois.

Impôts, carte grise, employeur...

Signalez tout d’abord ce changement à votre centre des impôts, par courrier ou de façon plus pratique, en ligne, en vous connectant à votre espace personnel (sur Impots.gouv.fr).

Si vous possédez un véhicule, vous avez un mois pour modifier l’adresse indiquée sur son certificat d’immatriculation (carte grise). Effectuez cette démarche sur Ants.gouv.fr, en vous créant un compte ou en vous connectant avec FranceConnect. À défaut, en cas de contrôle, vous serez passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros.

Votre employeur doit également disposer de votre nouvelle adresse. Il en va de même pour les organismes qui vous versent des prestations sociales (Assurance-maladie, Caisse nationale d’allocations familiales…) car leur montant peut dépendre du lieu où vous habitez. Sans oublier les caisses de retraite, les banques auprès desquelles vous détenez un compte ou des produits d’épargne et les compagnies d’assurances dont le tarif et l’appréciation du risque de certains de vos contrats (auto, santé…) peuvent être sensiblement modifiés par ce changement d’adresse.

Astuces

Si vous conservez votre ancien logement, vous n’êtes pas obligée de signaler votre changement provisoire de domicile : contactez toutefois les différents organismes pour vous en assurer. Par prudence, pour continuer à recevoir courriers et colis adressés à votre ancienne adresse, n’oubliez pas de souscrire un contrat de transfert de courrier temporaire, valable en France ou à l’étranger (plus d’infos sur Laposte.fr).

A lire aussi