Démarchage téléphonique : comment bloquer les appels indésirables ?

Pour dire stop au démarchage téléphonique abusif, un nouveau projet de loi va être discuté fin janvier. Mais devant l'efficacité très relative de Bloctel, les associations de consommateurs doutent d'une amélioration. Bonne nouvelle : vous pouvez agir. Dossier Familial vous donne les solutions. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Photo : Spiderstock/iStock

Vous recevez ces appels téléphoniques non sollicités, sur votre fixe ou votre portable, régulièrement, jusqu'à 10 fois par jour comme le rapportent certains Français. La question : comment bloquer les appels indésirables ? 

En 2016, le gouvernement avait mis en place Bloctel. Un dispositif permettant de s'inscrire sur une liste interdite aux démarcheurs, dont l'efficacité est très critiquée. Et pour cause : l’entreprise Opposetel qui a eu la charge de gérer Bloctel est en réalité la propriété de quatre opérateurs spécialisés dans... le démarchage téléphonique !

Une nouvelle loi plus efficace ?

Ce lundi, neuf associations (l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CLCV, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF) tirent la sonnette d'alarme. Elles lancent une pétition en ligne contre le démarchage téléphonique, notant que les secteurs qui y ont le plus recours sont aussi "ceux qui concentrent le plus de litiges de consommation" (travaux, rénovation énergétique, fournisseurs d’énergie, etc.).

En attendant les éventuelles améliorations que pourrait apporter une loi bientôt discutée à l'Assemblée nationale, Dossier Familial vous donne les solutions pour limiter le démarchage commercial sur votre téléphone. 

Parce que, oui, vous pouvez agir. 

Comment bloquer le démarchage téléphonique abusif

1. Voici les différentes possibilités pour vous protéger, si vous n'êtes pas encore victime de démarchage téléphonique abusif. 

  • Pensez à la bonne vieille "liste rouge". Vous pouvez demander à votre opérateur d'y figurer et votre numéro disparaîtra des annuaires et services de renseignements (gratuit, efficace à terme, le temps de mettre à jour les annuaires ⭐⭐⭐).
  • Demandez à votre opérateur de figurer sur la "liste anti-prospection", moins radicale que la liste rouge : vous restez dans les annuaires mais vous interdisez qu'on vous sollicite (gratuit, efficacité limitée aux scrupules des démarcheurs ⭐⭐).
  • Utilisez une application mobile qui filtre les numéros inconnus. L'appli "Téléphone", proposée par Orange mais disponible pour tous les opérateurs, reconnaît le numéro qui vous appelle et vous indique la réputation du numéro ou s'il s'agit de démarchage commercial (gratuit, très efficace, mais ne fonctionne que sur mobile ⭐⭐⭐).

2. Si vous subissez de nombreux appels, cela vaut dire que vous figurez déjà sur des listes, souvent revendues. Limiter les appels sera plus difficile, car il faut retirer votre numéro de ces listings. 

Théoriquement, c'était le rôle de Bloctel. Mais il y a d'autres solutions. 

  • Inscrivez-vous sur le site gouvernemental Bloctel (gratuit, efficacité aléatoire ⭐).
  • Bloquez les numéros indésirables, un par un, sur votre terminal Apple ou Androïd (c'est fastidieux mais un même numéro ne pourra pas vous joindre une nouvelle fois⭐). 
  • Changez de numéro de téléphone. Et profitez-en pour vous protéger en suivant les propositions ci-dessus (radical, mais vous devrez communiquer votre nouveaux numéro à vos correspondants). 
     

Et par SMS, courrier ou courriel ?

N'oubliez pas que vous pouvez lutter contre le démarchage abusif par texto en copiant le message reçu et en l'adressant au 33700 (gratuit ou inclus dans votre forfait). 

Vous pouvez également limiter le spam dans votre boîte mail en marquant le courriel reçu comme "indésirable" ou en le signalant à l'association Signal spam

Et pour le marketing direct reçu dans votre boîte à lettres, vous pouvez télécharger l'autocollant "Stop pub" sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire. 

df
-
Publié le

Partager cet article :