Couvre-feu à 18h dans toute la France dès samedi

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé jeudi la généralisation du début du couvre-feu à 18 heures dans toute la France métropolitaine. Il n’exclut pas un troisième confinement.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Jean Castex, lors de la conférence de presse du 7 janvier sur le Covid-19 en France
© Ludovic Marin / Reuters

La mise en œuvre du couvre-feu dès 18 heures, au lieu de 20 heures, va être généralisée à tout l’Hexagone « samedi et pour au moins 15 jours ». Le chef du gouvernement, Jean Castex, a annoncé cette mesure dans sa conférence de presse consacrée à la gestion de la crise sanitaire, jeudi 14 janvier. Tous les établissements accueillant du public seront fermés à cette heure en métropole.

« Nous verrons s’il y a lieu de prolonger ces dispositions en février », a précisé le Premier ministre, soulignant qu'« il apparaît, selon les données disponibles à ce jour, que cette mesure a une efficacité sanitaire », a souligné Jean Castex.

Des attestations pour les sorties de nuit

Durant le couvre-feu, seules certaines sorties sont permises :

  • pour exercer votre activité professionnelle
  • pour des raisons médicales
  • pour un motif familial impérieux
  • pour une mission d'intérêt général
  • pour les besoins des animaux de compagnie
  • les personnes en situation de handicap et leurs accompagnants pourront aussi sortir.

Pour toute ces situations, vous devez télécharger une nouvelle attestation de déplacement dérogatoire sur le site du ministère de l'Intérieur. Les personnes enfreignant le couvre-feu risquent une amende de 135 €. 

Obtenir un arrêt de travail en ligne

Pour favoriser l’isolement, dès lors que vous avez des symptômes ou êtes cas contact, vous pouvez obtenir un arrêt de travail immédiat sur le site de la Sécurité sociale.

Cet arrêt de travail dérogatoire est immédiat. Il s'obtient en quelques clics sur le site Declareameli.fr ou Declare.msa.fr. Vous n'aurez pas à subir de jour de carence, l'intégralité de votre paie vous sera versée. 

En outre, « chaque personne déclarée positive se verra proposer, à compter du 20 janvier, une visite à domicile par un infirmier ».

Etablissements scolaires et universités

Les écoles restent ouvertes, mais différentes mesures sont prises pour limiter les risques de contamination dans les établissements. 

Le protocole sanitaire va être renforcé dans les cantines scolaires. Dans les écoles primaires, les enfants déjeuneront même en classe pour éviter le brassage entre les classes et limiter les contacts. 

Les activités sportives scolaires et extra-scolaires en intérieur sont suspendues. 

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce jeudi matin un protocole permettant de tester jusqu'à 1 million d'enfants et d'enseignants chaque mois. Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a précisé que dès lors que 3 cas seraient détectés dans un établissement, l'ensemble des élèves et personnels seraient testés par des équipes de dépistage mobiles. 

"Nous continuerons aussi à fermer des classes au cas par cas"

Les lycées vont continuer à fonctionner en mode hybride (enseignements à distance et en présence) au-delà du 20 janvier.

Les déplacements en France autorisés

Il est possible de se déplacer entre les régions depuis le déconfinement du 15 décembre. Les déplacements doivent toutefois s'effectuer en dehors des heures de couvre-feu. 

Un test négatif exigé pour les voyageurs venant d’un pays extérieur à l’UE

Les voyageurs venant d’un pays extérieur à l’Union européenne (UE) devront à partir de lundi prochain présenter le résultat d’un test négatif au Covid-19. « Nous allons durcir fortement les contrôles aux frontières », a dit Jean Castex.

S’agissant des déplacements en provenance d’un pays de l’UE, le gouvernement va proposer « un cadre de coordination en vue du prochain conseil européen du 20 janvier ».

Couvre-feu : et les restaurants ?

Les restaurateurs peuvent travailler en livraison. En revanche, les ventes à emporter sont interdites durant le couvre-feu. 

La pratique sportive limitée en intérieur

La pratique d'une activité physique est autorisée pour tout le monde en extérieur. En ce qui concerne les structures en intérieur, elle n'est pas encore autorisée à l'exception des « publics prioritaires », à savoir : 

  • Les sportifs professionnels et de haut-niveau ; 
  • Les personnes avec prescription d'activité physique ;
  • Les personnes à handicap reconnu et l'encadrement nécessaire à leur pratique. 

Les vestiaires collectifs peuvent être utilisés et ce dans le strict respect du protocole sanitaire en vigueur. Les salles de sport ne peuvent pas encore réouvrir au public. La pratique sportive autorisée ne peut se faire durant les heures de couvre-feu. 

La campagne de vaccination accélère

Le Premier ministre Jean Castex a écarté la possibilité d’un isolement obligatoire des personnes souffrant du Covid-19. Par ailleurs, la vaccination contre le coronavirus ne sera pas rendue obligatoire en France. La campagne de vaccination a débuté confidentiellement fin décembre avant d'accélérer début janvier.

Après avoir ciblé les résidents et personnels des Ehpad, la vaccination est devenue accessible à tous les plus de 75 ans. Ils peuvent prendre rendez-vous depuis le 14 janvier par téléphone ou sur Sante.fr, pour être vaccinés à partir du lundi 18 janvier. 

Le vaccin contre le coronavirus est gratuit pour tous. L'Etat affirme disposer à terme d'au moins 200 millions de doses, suffisantes pour vacciner 100 millions de personnes. 

Vers un troisième confinement en février ?

« Si nous constatons dans les prochains jours une dégradation épidémique », un nouveau confinement pourra être décidé, a averti Jean Castex. Dans les radars : les indicateurs d'évolution de l'épidémie et notamment le nombre de nouveaux cas, le taux d'incidence et la pression hospitalière. 

df
Auteurs : Maxime Trédan  | Avec Timour Aggiouri et Mathieu Sicard
Article mis à jour le 

Partager cet article :