Canicule : 8 astuces pour garder votre logement au frais quand il fait chaud

5 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Antonio_Diaz

Ça y est, la chaleur est de retour en France ! Depuis mercredi 15 juin, un épisode caniculaire, particulièrement précoce, s’est abattu sur l’Hexagone et durera jusqu’à ce week-end, avec des températures oscillant entre 35 et 40°C sur les trois-quarts du pays samedi, selon Météo France. Avec cette chaleur, les logements peuvent vite devenir invivables. Heureusement, il existe des astuces simples pour garder un intérieur frais, sans forcément investir dans une climatisation.

Laisser les volets et rideaux fermés

Pour empêcher la chaleur de rentrer, le geste le plus efficace est de maintenir les volets, les stores et les fenêtres fermés entre 10h et 18h. En effet, les rayons du soleil captés par un vitrage font rapidement grimper la température d’une pièce. A défaut de protections extérieures, vous pouvez installer des rideaux isolants thermiques, stores textiles ou films anti-infrarouge ou anti-chaleur pour limiter la chaleur. Dans les deux cas, « choisissez plutôt des couleurs claires qui réfléchissent lumière et chaleur (blanc, jaune, orange clair) », conseille l’Agence pour la transition écologique (Ademe).

A l’intérieur aussi, il est conseillé de laisser les portes fermées pour ne pas faire circuler l’air chaud d’une pièce à l’autre. « Les pièces au nord, moins exposées au soleil, restent souvent plus fraîches que les pièces du sud », note l’Ademe.

Ouvrir les fenêtres tôt le matin et le soir

En revanche, dès que le mercure baisse, c’est le moment d’ouvrir les fenêtres pour laisser s’évacuer la chaleur stockée dans les murs, les planchers, etc. ! En plus d’aérer pendant la nuit et tôt le matin, vous pouvez créer des courants d’air en ouvrant les portes. Si vous habitez dans une maison avec plusieurs étages, il est recommandé d’ouvrir les fenêtres en bas et en haut pour créer un effet cheminée. L’air chaud aura tendance à monter et s’évacuera ainsi plus facilement.

Débrancher les appareils électriques

A l’intérieur, limitez au maximum les émissions de chaleur ! Pour cela, essayez de ne pas faire de cuisine au four (on vous met ici les idées de recettes d'été de nos confrères de Régal). De même, ne laissez pas l’ordinateur, la console de jeux vidéo, la box internet ou autre appareil branchés inutilement. Même en veille, ils dégagent de la chaleur. Vous ferez en outre des économies d'énergie.

Créer de l’humidité

Pour garder une sensation de fraîcheur pendant la journée, passez un petit coup de serpillère mouillée à l’eau froide par terre ! L’humidité absorbera une partie de la chaleur, grâce à l’évaporation. Dans la même idée, vous pouvez aussi faire sécher votre linge à l’intérieur ou bien étendre un drap mouillé devant une fenêtre.

Changer les draps

L’été, misez sur des draps en lin ou en percale de coton. Ces matières naturelles laissent circuler l’air et respirer la peau.

Préférer le ventilateur à la clim'

Le ventilateur est une solution pratique et peu coûteuse pour mieux supporter la chaleur. Privilégiez plutôt un modèle de plafond qui favorisera un brassage de l’air lent et régulier dans l’ensemble de la pièce, plutôt qu’un ventilateur portable qui ne sera efficace que pour la personne placée à côté.

Astuces

Plus coûteux, le climatiseur s’adresse surtout aux personnes très sensibles à la chaleur (personnes âgées…). Vous avez le choix entre les mobiles et les fixes. Les climatiseurs mobiles (monobloc ou split) sont moins coûteux, ne nécessitent pas d’installation et peuvent rafraîchir une pièce jusqu’à 50 m2. Mais ce sont les plus énergivores, les plus bruyants et les moins fiables. Quant aux climatiseurs fixes, ils sont silencieux, plus performants mais nécessitent une installation faite par un professionnel. Pour limiter la facture, choisir un appareil classé A+++. « Un climatiseur mobile de classe A, c’est plus de 130 euros pour un mois d’utilisation, soit 2,5 fois plus qu’un modèle fixe et près de 30 fois plus qu’un ventilateur ! », met en garde l’Ademe.

Si vous êtes déjà équipé d’un climatiseur, utilisez-le uniquement lorsque la température de la pièce dépasser 26°C en respectant un écart de 5 ou 6°C maximum avec l’extérieur afin d’éviter tout choc thermique. Et pensez à bien l’éteindre lorsque vous aérez.

Utiliser les végétaux

« Une terrasse en béton ou en pierres stocke la chaleur et va apporter encore quelques degrés supplémentaires dans votre maison », explique l’Ademe. La solution ? Utiliser les végétaux comme climatiseur naturel. En plus de faire de l’ombre, ils gardent l’air plus frais et respirable grâce au phénomène d’évapotranspiration. Les plantes puisent l’eau du sol par les racines et la rejettent par les feuilles sous forme de vapeur d’eau, ce qui permet de rafraîchir l’atmosphère. Si vous avez des plantations en pots ou en jardinières, pensez aussi à les arroser le soir pour rafraîchir l’air (sauf en période de sécheresse prononcée).

Isoler votre logement

Sur le long terme, la solution reste de bien isoler son logement au niveau du toit, des murs et des fenêtres afin que la chaleur en été et le froid en hiver y pénètrent moins vite. Différentes aides existent pour prendre en charge une partie du coût des travaux. Renseignez-vous !

A lire aussi