Anti-gaspi, déstockage, circuits courts... Adopter de nouveaux modes de consommation pour faire des économies

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Dan Rentea - iStock

Adoptez les applis antigaspi

Sur les dix millions de tonnes de nourriture encore comestible jetées chaque année, 14 % le sont par les magasins, selon l'Ademe. Avec ces invendus bientôt périmés, des commerces et restaurants composent des paniers-surprises facturés jusqu'à trois fois moins cher.

Comment faire ?

Téléchargez les applications TooGoodToGo, Phenix ou Optimiam pour géolocaliser les commerçants autour de vous (grandes enseignes, primeurs, boulangeries, épiceries, traiteurs… ), puis réservez et réglez un ou plusieurs paniers. Une heure est fixée pour leur retrait.

Économie réalisée : 416 € par an à raison de l'achat d'un panier par semaine à 3,99 € (au lieu de 12 €) dans un supermarché, composé de cinq à huit denrées (fromage, viande, pain, yaourts, légumes… ).

Achetez en gros et groupé

Vous décrocherez des rabais de 10 à 30 % par rapport à la grande distribution.

Comment faire ?

En visant les gros formats de produits non périssables : épicerie (riz, pâtes… en sacs de 5 ou 20 kg), cartons de conserves en tous genres, produits d'hygiène et d'entretien (papier toilette, essuie-tout, etc. ) chez les grossistes qui acceptent de vendre aux particuliers ou dans les deux magasins entrepôts de la chaîne américaine Costco (à Pontault-Combault et Villebon-sur-Yvette, en Île-de-France).

Économie réalisée : 240 € par an pour 80 € dépensés chaque mois au lieu de 100 € (20 % de réduction en moyenne).

Le petit conseil en plus : ça marche aussi avec les produits frais, à congeler. Exemple avec les colis de viande commandés auprès de producteurs locaux (adresses sur Acheteralasource.com). L'élevage de Gabriel Martin, dans les Bouches-du-Rhône, propose notamment un colis de 19 kg de bœuf de race limousine (morceaux à griller, à mijoter ou à rôtir), élevé en plein air et alimenté à l'herbe, pour 220 €, soit 11,60 € le kilo.

Préférez les circuits courts

S'approvisionner auprès des producteurs locaux, en direct ou en passant par des réseaux spécialisés, a plusieurs vertus : permettre aux producteurs de se rémunérer correctement et payer 10 à 30 % moins cher, à qualité égale, voire supérieure, que dans les grandes surfaces.

Comment faire ?

En visitant les magasins de producteurs ou les fermiers du coin (liste sur Bienvenue-a-la-ferme.com), en vous inscrivant dans une association pour le maintien d'une agriculture paysanne (Amap, sur Reseau-amap.org) ou dans une épicerie coopérative. Et d'autres initiatives à retrouver sur la carte interactive et participative de l'UFC-Que Choisir (Ufcqc.link/n97688).

Économie réalisée : 234 € par an pour un panier hebdomadaire de 30 € coûtant environ 15 % moins cher en moyenne que dans les circuits classiques.

Fréquentez les déstockeurs

Dans leurs rayons souvent spartiates, des produits de marques nationales et de distributeurs jusqu'à 70 % moins chers que leur prix initial en raison de paquets abîmés, de mauvais calibrage, d'erreurs d'étiquetage, de date limite de consommation proche ou dépassée alors qu'ils restent comestibles (voir le tableau page 37).

Comment faire ?

En traquant les bonnes affaires dans les chaînes nationales Max Plus, Nous anti-gaspi, Noz ou dans des magasins locaux indépendants.

Économie réalisée : 720 € par an en s'y approvisionnant à -40 % en moyenne sur la moitié d'un budget alimentaire de 300 € par mois.

POUR ALLER PLUS LOIN