Prix du gaz, montant du Smic, tests anti-Covid... Ce qui change en octobre

Nouveau mois, nouveaux changements. En octobre, le prix du gaz poursuit sa folle ascension, le Smic et les APL sont revalorisés et il devient moins facile d'entrer au Royaume-Uni. Dossier Familial fait le point sur ce qui vous attend.

Bond record des tarifs réglementés du gaz

Après une augmentation de 5,3 % en août et 8,7 % en septembre, les tarifs réglementés du gaz hors taxe d'Engie augmentent de nouveau de 12,6 % au 1er octobre, d’après un communiqué de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), publié lundi 27 septembre.

Ces hausses successives « reflètent strictement l’évolution des coûts d’achat du gaz des fournisseurs historiques, dont Engie », explique la CRE, rappelant que la France importe 99 % du gaz naturel qu'elle consomme. 

Dans le détail, cette nouvelle augmentation est de 4,5 % HT pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 9,1 % HT pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 14,3 % HT pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Le salaire minimum revalorisé

La hausse des prix à la consommation va bien conduire le Smic à être revalorisé automatiquement de 2,2 % au 1er octobre. Son montant horaire brut passera de 10,25 € à 10,48 € pour atteindre 1 589,47 € mensuel, soit une hausse de 34,89 € brut par mois. 

Une hausse censée permettre de préserver le pouvoir d'achat des Français alors que l'indice des prix a grimpé de plus de 2 % en 2021, selon l'Insee.

En vidéo : 2 minutes pour comprendre : Comment le Smic peut-il augmenter ?

Les APL remontent (enfin !)

Elle est minime mais c'est assez rare pour être souligné... Le site Service-public.fr a récemment indiqué que les aides personnalisées au logement (APL) connaitront une hausse de 0,42 % au 1er octobre. Après trois ans sans indexation, leur montant sera également actualisé en fonction de l'indice de référence des loyers (IRL) du deuxième trimestre 2021. 

Concrètement, si un ou une locataire perçoit 200 € d'APL, il ou elle gagnera 84 centimes d'aide en plus par mois.

Fin de la gratuité des tests anti-Covid

À partir du 15 octobre, les tests de dépistage du Covid-19 dits de « confort » deviendront payants pour les personnes non-vaccinées. Un changement qui vise à pousser les Français à continuer de se faire vacciner. 

Dans les faits, les personnes non-vaccinées devront désormais payer leurs tests, sauf sur prescription médicale de leur médecin, contrairement aux personnes vaccinées pour qui rien ne change. Seuls les enfants de moins de 16 ans ne seront pas concernés par cette mesure.

L'État souhaite aussi réduire la facture du dépistage puisque, jusqu’à maintenant, les tests étaient pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie sur la base d'un forfait de 35 euros par test. Ce qui lui a couté 2,2 milliards d'euros en 2020. Un montant qui devrait plus que doubler en 2021, pour atteindre 4,9 milliards d'euros, selon les prévisions du gouvernement.

Passeport obligatoire pour entrer au Royaume-Uni

Avis aux voyageurs, sachez qu'à partir du 1er octobre, la présentation d'un passeport valide sera obligatoire pour entrer sur le territoire britannique. Désormais hors de l'Union européenne, cette nouvelle règlementation est une conséquence directe du Brexit. La carte d'identité ne suffit donc plus pour se déplacer outre-Manche. 

Que cela soit pour effectuer un simple séjour de moins de 6 mois, aller admirer le palais de Buckingham ou rendre visite à sa famille, la règle s'applique à tous. 

Taxe foncière : à payer avant la mi-octobre

En octobre, certaines obligations vis-à-vis de l'administration fiscale vous attendent. C'est notamment le cas de la taxe foncière, due par tout propriétaire au 1er janvier de l'année.

Pour la payer, deux échéances sont à noter : 

  • 15 octobre 2021 : limite de paiement de la taxe foncière en cas de paiement en version papier.
  • 20 octobre 2021 : limite de paiement de la taxe foncière en cas de paiement en ligne.
A lire aussi