Prix du gaz, du tabac, frais bancaires, retraites… ce qui change en novembre

Taxe d'habitation, hausse des prix des cigarettes, début de la trêve hivernale… En novembre, en plus du confinement, nombre de changements sont prévus. Voici ce qui vous attend.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

En vidéo : Ce qui change au 1er novembre

Chargement de votre vidéo...

Depuis jeudi 29 octobre à minuit, tout le territoire est à nouveau confiné pour au moins quatre semaines. Cette nouvelle a sonné la fin des demi-mesures et bouscule désormais la vie quotidienne des Français, qui doivent se munir d'une attestation pour tout déplacement. 

Annoncé comme « souple » pour l'économie, ce reconfinement impose tout de même à certaines entreprises de fermer, à d'autres de télétravailler. Côté éducation, les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouvert mais avec un protocole sanitaire renforcé. En plus des changements à venir en novembre, vous pourrez, même confinés, déménager ou effectuer des travaux chez vous.

Sans taxe d’habitation, la redevance audiovisuelle est encore due

Grâce à la réforme engagée en 2018, environ 80 % des foyers français sont exonérés de la taxe d’habitation pour leur résidence principale cette année. Pour les plus aisés qui la paient encore en 2020, une décote de 30 % interviendra à partir de 2021, elle évoluera à hauteur de 65 % en 2022, jusqu'à l'exonération complète en 2023. Mais la redevance audiovisuelle (ou contribution à l'audiovisuel public), adressée en même temps que l’impôt local, reste due dès lors que vous possédez un téléviseur. 

En 2020, cette redevance s’élève à 138 €. Sans mensualisation, la date limite de paiement de la taxe d’habitation et/ou de la contribution à l’audiovisuel public est fixée au 16 novembre 2020 (ou le 21 novembre en ligne).

Des frais bancaires réduits pour les clients fragiles

Un décret paru au Journal officiel le 22 juillet 2020 prévoit d’encadrer les frais liés aux incidents de paiement des clients fragiles. A compter du 1er novembre, les frais bancaires de ces clients sont plafonnés dès 5 irrégularités ou incidents au cours d’un même mois. Ils bénéficient désormais d’un plafond de frais de 25 € par mois pendant une durée fixe de 3 mois.

Jusqu'à présent, la durée était inférieure et variable selon les établissements bancaires.

Les pensions des retraités du privé gelées

Les syndicats et les organisations patronales de l’Agirc-Arrco ont, jeudi 8 octobre, statué sur une stagnation des pensions de retraite complémentaire au 1er novembre. Cette décision a été prise en raison d'une inflation quasi-nulle du fait de la crise sanitaire. 

Hausse des tarifs règlementés du gaz

Au 1er novembre, les tarifs règlementés du gaz appliqués par le groupe Engie (ex-GDF Suez) augmentent en moyenne de 1,6%. Dans le détail, cette augmentation est de 0,4% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,9% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 1,7% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Après plusieurs mois de baisses de prix du gaz, début 2020, les consommateurs ont subi quatre augmentations en août, septembre, octobre et novembre, dues à une hausse des coûts d’approvisionnement d’Engie. A noter que la loi Énergie et Climat promulguée en novembre 2019 prévoit la fin des tarifs réglementés du gaz en 2023. Ces tarifs, fixés par les pouvoirs publics, avaient été jugés contraires au droit européen par le Conseil d’État.

C’est le début de la trêve hivernale

La période de l’année pendant laquelle les propriétaires n’ont pas le droit de procéder à l’expulsion des locataires, y compris en cas de jugement d’expulsion, commence dimanche 1er novembre. Elle prendra fin le 31 mars 2021.

Seules deux exceptions autorisent l’expulsion des locataires :

  • S’il est prévu un relogement adapté pour les locataires
  • Si les locaux font l’objet d’un arrêté de péril

Nouvelle hausse des prix du tabac

Pour faire reculer le tabagisme en France, le gouvernement acte, au 1er novembre, une nouvelle hausse des prix du tabac. Voulue par Emmanuel Macron, la barre symbolique des 10 € pour un paquet de 20 cigarettes est désormais atteinte pour la quasi-totalité des marques commercialisées. En moyenne, cette augmentation oscille autour des 50 centimes d'euros.

Le détail des prix pour quelques marques :

Marque

Prix du paquet au 1er novembre

Marlboro

De 10 € à 10,40 €

Philip Morris

De 9,80 € à 10,20 €

Lucky Strike

De 9,50 € à 10 €

Winston

De 9,50 € à 10 €

News & Co

De 9,40 € à 9,90 €

Payer son permis avec le CPF devient plus compliqué

Depuis 2017, la formation au permis de conduire est éligible au financement Compte personnel de formation (CPF), grâce à la loi « égalité et citoyenneté », pour faciliter l’accès à l’emploi. Suite aux abus commis par certains, les conditions d’utilisation du dispositif sont durcies à partir du 1er novembre.

Les candidats doivent désormais s’inscrire dans un organisme spécialisé dans l’enseignement de la conduite et la sensibilisation à la sécurité routière qui dispose d’un agrément préfectoral. Seules les offres sur le code la route ou sur la conduite sont éligibles, pour les véhicules des catégories B, C1, C, D1, D, C1E, CE, D1E, DE. Tout autre permis ou stage de remise à niveau n’est pas pris en charge par le CPF.

Une attestation sur l’honneur, indiquant que l’obtention du titre est réalisée dans l’objectif d’un projet professionnel, doit également être remise à l’organisme.

df
Maxime Lorry
Publié le

Partager cet article :