Non-présentation de l’enfant par votre « ex » : que faire ?

Joanne Elia, associée du cabinet Eiffel Avocats, nous explique comment réagir en cas de non-présentation de l’enfant alors que vous devez bénéficier de votre droit de visite et d’hébergement. Le délit de non-présentation est puni de 2 ans d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende. Entretien.

 

 

A lire aussi