Prime carburant, allocations CAF, chèque énergie... Ce qui change en avril

Prime d'activité, allocations familiales, RSA, AAH... la revalorisation des aides de la CAF et de la MSA est importante cette année. Les premiers chèques énergies seront envoyés dès mercredi, la remise carburant est portée à 18 centimes par litres TTC.  Découvrez tout ce qui change à partir du vendredi 1er avril 2022 !

Dossier Familial vous avait révélé en exclusivité les nouveaux montants des allocations CAF au premier avril. Ce n'est pas la seule bonne nouvelle. Entre la remise carburant, le chèque énergie et l'encadrement des loyers, voici la revue de ce qui change en avril. 

Remise carburant de 18 centimes par litre

Afin de faire face à la flambée des prix de la pompe, le gouvernement a prévu d’appliquer une remise de 15 centimes par litre, hors TVA. Ce qui devrait s'apprécier à une économie réelle de 18 centimes. 

Les prix devraient être ajustés directement à la caisse, et la remise concerne tous les carburant : SP95, SP98, gazole, à l’exception de l’E85, qui bénéficie déjà d’une fiscalité avantageuse.

Revalorisation des aides de la CAF

La prime d'activité

Ce complément de revenu mensuel accordé, sous conditions de ressources, aux travailleurs modestes est versé chaque mois.

Cette prime à destination des ménages aux revenus modestes était de 553,71 € en 2021, elle passe à 563,68 € en 2022 pour une personne seule sans enfant. Un couple sans enfant  pourra espérer 845,52 €.

Le revenu de solidarité active (RSA)

Bonne nouvelle pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active qui augmente cette année de 1,8 % par rapport à 2021.

Le revenu de solidarité active passe ainsi à 575,52 €, contre 565,34 € pour l’année dernière.

Les allocations familiales

Plus ancienne aide de l’État, elle aussi est soumise à une revalorisation de 1,8%.

Cette aide réservée aux familles de plus de deux enfants et de moins de 20 ans verra son montant passer de 131,95 € en 2021, à 134,46 € pour les couples avec au moins deux enfants à charge, à partir du 1er avril 2022.

L'allocation de rentrée scolaire (ARS)

L’allocation de rentrée scolaire bénéficie chaque année à environ 5,6 millions d’enfants. Elle vous permet de bénéficier d’une aide financière pour des achats liés à la scolarité de vos enfants.

Pour l’année 2022-2023, les montants sont les suivants  :

6-10 ans : 376,98 €

11-14 ans : 397,78 €

15-18 ans : 411,56 €

L'allocation aux adultes handicapés (AAH)

L’allocation aux adultes handicapés, dont les modalités ont évoluées cette année, devrait également augmenter pour le plus grand plaisir de ses bénéficiaires.

Le montant maximal de l’aide aux adultes handicapés passe à 919,86 € contre 903,60 € en 2021

L'allocation d'éducation d'un enfant handicapé (AEEH)

C’est l’une des aides avec le plus grand taux de non-recours et pourtant elle permet à des parents en charge d’un enfant handicapé de toucher chaque mois une somme pour l’éducation et les soins de l’enfant.

Elle passera à 135,13 € par mois, dès le 1er avril 2022.

La prime à la naissance

Afin de faire face aux dépenses qui accompagne l’arrivée au monde d’un enfant, un couple peut toucher une prime sous conditions de revenus.  

Cette prime était de 948,27 € en 2021 contre 965,34 € à partir du 1er avril. Le versement est généralement effectué vers le 7ème mois de grossesse.

La prime d'adoption

Si vous souhaitez adopter un enfant, sachez que vous pourrez bénéficier d’une prime vous aidant à gérer les dépenses liées à cette nouvelle arrivée.

En 2021 la prime d’adoption était de 1 896,52 €, elle culmine désormais à 1 930,68 €. Ces montants sont ensuite multipliés par le nombre d’enfants que vous avez.

Envoi du chèque énergie 2022

Dans le courant du mois d'avril, plus de 6 millions de foyers recevront leur chèque énergie au titre de l'année 2022. Cette aide est destinée aux ménages modestes qui consacrent plus de 10 % de leur budget annuel au règlement de leurs factures d'électricité, de gaz ou de fioul. 

Encadrement des loyers

À partir du 1er avril, les personnes de l’immobilier ont l’obligation d’indiquer les loyers de référence des biens à louer.

Afin de limiter une hausse des loyers trop importante dans les villes où les loyers sont encadrés, le gouvernement impose aux professionnels de l’immobilier, d’indiquer le loyer maximum du bien à louer.

Les professionnels de l’immobilier devront faire paraître sur leur annonce :

  • Le loyer de base du bien (hors charges)
  • Le loyer de référence majoré
  • Le complément de loyer, si les caractéristiques de localisation ou de confort du bien le justifient, lorsque le loyer maximum est déjà atteint (déjà obligatoire depuis avril 2017).

À partir du vendredi 1er avril 2022, la trêve hivernale prend fin. Pour rappel cette période, qui a débuté le 1er novembre 2021, interdit l’expulsion du locataire.

 

Interdiction viande antibiotique de croissance

Il ne sera plus possible d’importer de la viande élevée aux antibiotiques de croissance à partir d’avril 2022.

Selon un arrêté du 21 février 2022, l’introduction, l’importation et la mise sur le marché français de viandes élevées aux antibiotiques de croissance sera interdite à partir du 22 avril 2022.

A lire aussi