Téléassistance : la sécurité chez soi

Se relever après une chute, réagir rapidement à un malaise ou tout simplement calmer une angoisse… La téléassistance permet de demander une aide immédiate.
2mn de lecture

Il y a quelques mois, Madeleine, 75 ans, s'est cassé le col du fémur en chutant dans l'escalier de sa maison. Son abonnement à une société de télésurveillance lui a alors été d'un précieux secours. En appuyant sur l'émetteur qu'elle portait autour du cou, elle s'est trouvée instantanément en contact avec une centrale médicalisée à laquelle elle a pu faire un récit détaillé de sa mésaventure…


Un système parfois pris en charge par la commune

Ce type de service, dénommé aussi bien télésécurité que téléalarme, télévigilance ou téléassistance, existe depuis une quinzaine d'années. Certaines communes mettent en place de tels systèmes, accompagnés de la prise en charge de tout ou partie du coût de l'installation, selon l'importance des revenus. Dans certaines villes, des conditions particulières peuvent être exigées : avoir plus de 65 ans, trois ans de résidence dans la commune, un certificat du médecin traitant…

Mais toutes les collectivités locales ne signent pas de contrat avec les sociétés de télésécurité, loin de là. Restent les associations, les mutuelles ou sociétés privées. C'est alors à chacun individuellement de faire les démarches, et le coût est forcément plus élevé qu'en cas de prise en charge municipale.

Un équipement simple et efficace

Le système, très peu encombrant, se compose de deux pièces : un transmetteur (qui ressemble à un répondeur téléphonique), branché sur une prise téléphonique, avec un amplificateur de voix, permettant d'entrer en conversation claire et audible sans avoir besoin de décrocher le combiné du téléphone.

En outre, un petit boîtier étanche doit être porté en permanence par l'abonné. Il s'agit le plus souvent d'un médaillon à mettre autour du cou, d'un bracelet-montre à mettre à son poignet ou d'un porte-clés.

La portée de cet émetteur varie de 50 à 100 mètres selon les matériels et la configuration des lieux. Une simple pression sur le bouton d'appel permet d'alerter la centrale 24 heures sur 24 et 365 jours par an.

Le dossier médical, pièce maîtresse du système

Ce dispositif matériel doit se doubler d'un contrat d'abonnement avec la société de télésurveillance.

Ce dossier est un élément essentiel pour la société de télésécurité.

Selon le degré d'urgence, il pourra alors faire intervenir l'un des proches dont les coordonnées figurent sur le dossier et/ou également les services de secours (pompiers ou Samu).

Si l'abonné ne se manifeste pas du tout, parce qu'il a fait un malaise, par exemple, la procédure suivie est identique.

Les frais d'installation

Ils varient de 30 à 77 euros et la location mensuelle du matériel, additionnée à l'abonnement, atteint généralement 39 euros.

Mieux vaut donc louer le matériel plutôt que de l'acheter (compter de 380 à environ 760 euros pour l'achat du transmetteur quand c'est possible, + l'abonnement mensuel à la société de télésurveillance).

Contacts utiles

GTS (Mondial assistance)




Filien (association d'aide à domicile en milieurural)



Europ Assistance France, Téléassistance


Fil Bleu (Axa assistance France)


Centraveil diffusion

361 avenue du Général-de-Gaulle - 92147 Clamart Cedex.

L'Unassad



À lire aussi
df
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.