Pouvoir d'achat : toutes nos astuces pour faire de vraies économies toute l'année

Santé : 5 réflexes à adopter pour se soigner à moindre coût

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
nortonrsx - iStock

Allez chez l'ostéopathe pour 15 €

Une séance chez l'ostéopathe coûte en moyenne 55 euros et n'est pas prise en charge par l'Assurance-maladie. Seule une partie des mutuelles propose un remboursement. Les cliniques des 31 écoles d'ostéopathie agréées permettent de bénéficier de consultations à moindre coût. Les soins sont effectués par des étudiants en fin de cursus, que des ostéopathes confirmés encadrent.

Comment faire ?

Les séances sont ouvertes à tous et se déroulent du lundi au samedi (hors vacances scolaires) sur rendez-vous à prendre par téléphone ou sur internet. Les tarifs varient selon les cliniques. Coordonnées des écoles sur Osteopathe-syndicat.fr.

Économie réalisée : 40 à 45 euros pour une consultation à la clinique du Collège ostéopathique de Strasbourg, où le tarif est fixé à 15 euros (10 euros pour les étudiants, demandeurs d'emploi et bénéficiaires du RSA).

Consultez un podologue pour 10 €

Le prix moyen d'un soin de pédicurie s'élève à 35 euros et celui d'une paire de semelles orthopédiques à 140 euros. Aller dans l'une des cliniques des 14 instituts de formation en pédicurie-podologie agréés permet de bénéficier de tarifs plus avantageux. Les soins du pied sont réalisés par des élèves, sous le contrôle de professionnels qualifiés.

Comment faire ?

Les consultations se déroulent sur rendez-vous du lundi au vendredi (hors périodes scolaires) et sont ouvertes à tous, sauf à Lille où elles sont réservées aux plus démunis. Coordonnées des écoles sur le site de l'Ordre national des pédicures-podologues (Onpp.fr).

Économie réalisée : entre 20 et 35 euros par soin. Selon les écoles, le soin de pédicurie coûte entre 10 et 20 € et la paire de semelles orthopédiques entre 40 et 80 €. Les soins sont gratuits à l'école Danhier, à Saint-Ouen (93), et à l'Ifres, à Alençon (61).

Vérifiez votre éligibilité à la CSS

En 2021, 48 % des Français éligibles à la complémentaire santé solidaire (CSS) n'y avaient pas recours, selon le ministère de la Santé. Pourtant, la CSS permet aux plus modestes d'avoir une complémentaire santé gratuite, ou à moins de 1 euro par jour et par personne.

Comment faire ?

Pour y avoir droit, il faut bénéficier de l'Assurance-maladie et ne pas dépasser un plafond de ressources. Vérifiez votre éligibilité avec le simulateur sur le site Mesdroitssociaux.gouv.fr. La demande s'effectue en ligne depuis votre compte Ameli ou par courrier à l'aide d'un formulaire.

Économie réalisée : de 8,50 euros pour une consultation à 25 euros chez le médecin traitant (7,50 euros pris en charge par la CSS + exonération de la participation forfaitaire de 1 euro).

Profitez du 100 % santé

48 % des Français ne sont pas au courant de la réforme du 100 % santé, selon un sondage BVA publié en novembre 2021. Or, elle permet de s'équiper en lunettes de vue (montures et verres), prothèses auditives et dentaires de qualité sans reste à charge, à condition d'avoir une complémentaire santé « responsable » (95 % des complémentaires le sont) ou la complémentaire santé solidaire.

Comment faire ?

Tous les opticiens, dentistes et audioprothésistes conventionnés doivent proposer un panier « 100 % santé », lorsqu'il existe, et établir le devis correspondant.

Économie réalisée : de 195 euros en moyenne pour une couronne en céramique à 550 euros, selon l'Assurance-maladie.

« Économisez avec le réseau de soins de votre mutuelle »

L'avis d'experte de Delphine Hernu, directrice santé adjointe à la Mutualité française.

Plus de 50 millions de Français ont accès à un réseau de soins par le biais de leur complémentaire santé. Ces plateformes regroupent des professionnels de santé volontaires, essentiellement des opticiens, des audioprothésistes et des dentistes qui s'engagent à plafonner leurs tarifs sur une gamme de produits et à respecter des critères de qualité précis. Depuis peu, ils se développent aussi sur des champs non remboursés par l'Assurance-maladie, comme l'ostéopathie, la diététique ou la psychologie. Hors parcours 100 % santé, choisir un professionnel partenaire de sa mutuelle permet ainsi de réduire son reste à charge.

Par exemple, le réseau Kalixia permet d'obtenir jusqu'à 40 % de réduction sur les verres de classe B, qui ne font pas partie du panier 100 % santé. De plus, l'assuré n'avance pas de frais, puisque le tiers payant est systématique, et il peut bénéficier de garanties et de services supplémentaires.

Les bénéficiaires de la CSS renoncent cinq fois moins aux soins que les personnes qui n'ont pas de complémentaire santé.

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN