Qu'est-ce que le cannabis thérapeutique ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© REUTERS

Quelle est l’étendue de l’essai ?

L’expérimentation débutera en France au mois de mars 2021, au plus tard, pour une durée de deux ans (décret n° 2020-1230 du 7 octobre 2020, J.O. du 9, arrêté du 16 octobre 2020, J.O. du 18). 3 000 patients seront concernés, répartis selon chacune des indications thérapeutiques ou situations cliniques pour lesquelles l’usage du cannabis est permis. Le Parlement avait autorisé ce test fin 2019, mais sa mise en œuvre a été reportée en raison de la crise sanitaire.

Du cannabis pour soigner quelles pathologies ?

Dans le cadre de l’expérimentation, le cannabis thérapeutique sera utilisé pour les patients atteints d’épilepsie, de sclérose en plaques, souffrant de douleurs neuropathiques, en chimiothérapie ou en soins palliatifs. La prescription sera autorisée dès lors que le malade aura besoin d’un soulagement supplémentaire ou en cas de mauvaise tolérance à un autre traitement.

Quels sont les effets du CBD et du THC ?

Le cannabis doit son efficacité à deux molécules de la plante : le cannabidiol (CBD), un relaxant musculaire, et le tétrahydrocannabinol (THC) qui modifie les sensations et l’état de conscience. Il constituera un outil de plus contre la douleur. Les patients seront informés sur les précautions d’utilisation de ces nouveaux médicaments, leurs effets indésirables éventuels, leurs contre indications et leur impact sur la conduite de véhicules ou l’utilisation de certaines machines.

Sous quelles formes ?

Les médicaments se présenteront soit sous forme de fleurs séchées à utiliser par voie respiratoire (par inhalation avec un vaporisateur), soit sous forme de capsules à prendre par voie orale ou d’huile à absorber par voie sublinguale. Bien sûr, le cannabis à fumer est exclu. Les médicaments utilisés par les patients inclus dans l’expérimentation sont fournis à titre gratuit par les entreprises participantes. Ils seront prescrits par des médecins volontaires et formés. 

22

C’est le nombre de pays de l’Union européenne où le cannabis à usage médical est actuellement autorisé. Les Pays-Bas, qui se sont lancés en 2003, font figure de pionniers.

 

A lire aussi

DF
Auteur :  Rosine Maiolo  | Avec Maxime Lorry
Article publié le