Covid-19 : comment limiter les risques de contamination à Noël ?

Pas plus de six adultes à table, port du masque, lavage des mains fréquent, aération régulière des pièces… Petit récapitulatif des gestes à respecter pour limiter les risques de contamination du Covid-19 à quelques heures du réveillon de Noël.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© macniak

Il faut se faire une raison, Noël ne sera déroulera pas comme d’habitude cette année. Alors que l’épidémie de Covid-19 circule toujours de manière active en France – 14 929 nouveaux cas positifs détectés mercredi – les fêtes de fin d’année laissent craindre une flambée des chiffres. Si les Français sont autorisés à réveillonner avec leurs proches, les autorités sanitaires recommandent de suivre certaines mesures de précaution pour limiter les risques de contamination.

Télécharger l’application Tous anti-Covid

Avant les retrouvailles familiales, le gouvernement encourage les Français à télécharger l’application Tous anti-Covid. En cas de contacts à risque ou de symptômes, il est préférable de renoncer à rejoindre sa famille.

Port du masque et respect des gestes barrières

Pendant la soirée, le port du masque est recommandé, surtout en présence de personnes âgées. Dès le repas terminé, il faut penser à le remettre. Les gestes barrières doivent, bien entendu, être respectés. Pas d’embrassade, ni d’accolade à l’arrivée des convives ou lors des échanges de cadeaux. Il faut au contraire penser à conserver une distance d’au moins un mètre avec les invités, y compris à table. Se laver les mains régulièrement avec du gel hydro-alcoolique ou du savon est également vivement conseillé, tout comme le lavage régulier des surfaces susceptibles d’être touchées (poignées de porte, meubles, toilettes, etc.). On évite de se partager les smartphones, tablettes et autres objets.

Pas plus de six à table (sans compter les enfants)

Cette année, pas de grande tablée. Le repas de Noël doit se faire en petit comité et dans une pièce spacieuse si possible. La règle recommandée par le gouvernement est de six adultes au maximum. Il faut adapter le plan de table, regrouper les convives par famille et placer les personnes vulnérables en bout de table, voire à une table séparée.

Au cours du repas, le ministère de la Santé rappelle qu’il ne faut partager ni son verre, ni ses couverts, ni son plat. Les objets partagés sont une source importante de contamination du virus. Pendant l’apéritif, il est vivement déconseillé de mettre des chips ou autres biscuits dans des bols. Il faut au contraire privilégier les verrines individuelles et mettre des pics sur les toasts pour éviter que tout le monde touche au plat. De même, il est recommandé de désigner une personne pour servir les boissons et une autre pour servir les plats. Et on évite de trinquer en entrechoquant les verres et de parler fort.

Aérer les pièces

Autre bonne pratique à adopter : l’aération des pièces. Pensez à le faire dix minutes avant l’arrivée des invités, puis toutes les heures si possible afin de renouveler l’air. La durée est à adapter en fonction du volume de la pièce et du nombre d’invités. Il faut également éviter de fumer ou de vapoter à l’intérieur.

Distribution des cadeaux

Comme pour le repas, il est conseillé de désigner une personne qui sera chargée de distribuer les cadeaux. Là encore, on garde ses distances et on ne s’embrasse pas.

Après le départ des convives

Le jour même, on désinfecte bien les surfaces et on limite ses contacts la semaine qui suit les fêtes. En cas de symptômes et/ou de prise de risque, on s’isole et on fait un test. Si le résultat est positif, on en informe ses derniers contacts rapidement afin de freiner la circulation du virus.

Partager cet article :