Prolifération du moustique tigre : comment le reconnaître et s’en protéger ?

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© sirene68 - iStock

Avec les fortes chaleurs, le moustique tigre est de retour en France métropolitaine ! Désormais implanté dans 67 départements, ce nuisible rayé noir et blanc n’est pas sans danger.

Dans quels départements est-il présent ?

Originaire d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre est apparu dans l’Hexagone en 2004. Sa présence était alors relevée dans un seul département, les Alpes-Maritimes. Mais depuis il a colonisé une grande partie du territoire. Aujourd’hui, 67 départements sont placés en vigilance rouge par le ministère des Solidarités et de la Santé. Cela signifie que l’espèce y est implantée et active. Les autres départements sont, soit placés en vigilance orange, c’est-à-dire que l’insecte y a été intercepté ponctuellement dans les 5 dernières années, soit en vigilance jaune, qui correspond à une surveillance entomologique de la situation.

© Vigilance-moustiques.com

Essentiellement urbain, le moustique tigre aime les lieux habités par l’homme. « Une fois installé dans une commune ou un département, il est pratiquement impossible de s’en débarrasser », précise le ministère. Fin 2021, son implantation a été constatée et confirmée dans 3 934 communes.

Comment reconnaître cet envahisseur et le signaler ?

Le moustique tigre est facile à identifier :

  • il est de petite taille, mesurant moins de 0,5 cm (plus petit qu’une pièce d’un centime d’euro) ;
  • il présente des rayures noires et blanches sur le corps et les pattes et possède une ligne blanche caractéristique tout le long de son thorax ;
  • il est silencieux et diurne, c’est-à-dire qu’il pique plutôt le jour.

Si vous reconnaissez un moustique tigre, ayez le réflexe de le signaler aux autorités sanitaires sur le site Signalement-moustique.anses.fr mis en place par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Pour cela, vous devrez disposer d’une photo du moustique ou d’un moustique dans un état permettant son identification.

Comment savoir si on a été piqué par un moustique tigre ?

Sa piqûre est plus douloureuse et démange plus longtemps que celles des autres moustiques. En général, elle provoque « un bouton ressemblant à une cloque un peu plate, comme une ampoule, de 5 millimètres à 2 centimètres de diamètre, un peu plus claire que la couleur de la peau, circulaire, avec un halo rouge pouvant s’élargir selon la réaction de la peau de certaines personnes », indique l’Anses. Le bouton est généralement dur, chaud et douloureux.

Quelles maladies peut-il transmettre ?

Si dans la plupart des cas, sa piqûre est bénigne, le moustique tigre peut être vecteur de certaines maladies virales comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Néanmoins, il ne peut les transmettre que s’il est contaminé.

En 2021, 164 cas de dengue ont été importés en France métropolitaine (principalement de l’île de La Réunion) ainsi que 3 cas de chikungunya. Deux cas de dengue autochtones ont aussi été déclarés.

Comment prévenir la prolifération du moustique ?

Pour éviter la prolifération de cette espèce, l’Anses recommande d’adopter plusieurs réflexes.

Détruire les lieux de ponte

Le plus important est de supprimer les eaux stagnantes autour de son domicile, qui permettent aux moustiques tigres de se reproduire. Pour cela, il est conseillé de :

  • vider régulièrement ou supprimer les coupelles sous les pots de fleurs,
  • vider puis retourner les seaux, le matériel de jardin et autres récipients,
  • recouvrir les bidons de récupération d’eau à l’aide d’un filet moustiquaire ou de tissus,
  • mettre des poissons dans les bassins d’agrément afin qu’ils mangent les larves de moustiques,
  • couvrir sa piscine hors d’usage et d’évacuer l’eau des bâches ou de traiter l’eau avec de l’eau de Javel ou des galets de chlore,
  • vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées en nettoyant régulièrement les gouttières, regards, caniveaux et drainages.

Eliminer les lieux de repos du moustique

Le moustique tigre se repose principalement dans la végétation. Aussi, pensez à :

  • débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies,
  • élaguer les arbres,
  • ramasser les fruits tombés et les débris végétaux,
  • réduire les sources d’humidité (limiter l’arrosage),
  • entretenir votre jardin.

Comment se protéger des piqûres ?

Pour se protéger des piqûres de moustique, il faut veiller à :

  • porter des vêtements longs, amples et clairs ;
  • utiliser des répulsifs cutanés ;
  • installer des moustiquaires aux fenêtres et aux portes ;
  • mettre la climatisation (les moustiques fuient les endroits frais).

Quelle prise anti-moustiques acheter ?

Qu'elles soient constituées d'un répulsif, qui repousse l'insecte parasite, ou d'un insecticide qui le tue, il existe une multitude de prises anti-moustiques disponibles à l'acheter pour se protéger. Les experts de notre partenaire Santé Magazine ont réalisé une sélection de prises efficaces contre les moustiques en été.

A lire aussi