Covid-19 : la 3ème dose du vaccin obligatoire pour garder son passe sanitaire (65 ans et publics fragiles)

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Stephane Mahe / Reuters

Alors que plus de 76 % des Français ont reçu au moins une dose du vaccin contre le coronavirus et que 75 % sont immunisés avec deux doses, la question de la troisième dose est d'ores et déjà sur la table pour faire face à la cinquième vague de l'épidémie qui touche l'Europe en ce début d'hiver.

Le président de la République Emmanuel Macron est intervenu à la télévision, mardi 9 novembre 2021, pour présenter le plan du gouvernement pour faire face à ce sursaut épidémique. 

La 3ème dose du vaccin essentielle pour garder son passe sanitaire

Face à ce regain de l'épidémie de Covid-19, « la solution est l’injection d’une dose supplémentaire du vaccin », a affirmé le chef de l'État. 

Ainsi, dès le 15 décembre prochain, la validité du passe sanitaire, qui restera en vigueur dans les prochains mois, sera conditionnée à l'injection d'une troisième dose du vaccin pour tous les Français âgés de plus de 65 ans. 

Le 2ème rappel pour les plus de 50 ans

En parallèle, Emmanuel Macron a annoncé qu'une grande campagne sera lancée au début du mois de décembre à destination des Français âgés de 50 à 64 ans. Les modalités seront prochainement précisées par le gouvernement. 

Astuces

Troisième dose du vaccin : comment prendre rendez-vous ?

Si vous êtes éligible à la troisième dose du vaccin contre le Covid-19, vous pouvez, dès le mercredi 1er septembre 2021, prendre rendez-vous sur la plateforme Doctolib pour recevoir votre deuxième rappel dans le centre de vaccination le plus proche de chez vous. 

Tous les adultes peuvent se faire vacciner

Depuis le 15 juin, tous les Français âgés de plus de 12 ans sont éligibles à la vaccination contre le coronavirus. Les personnes de plus de 65 ans ou atteintes de comorbidités bénéficient depuis octobre d'un deuxième rappel (troisième dose) depuis octobre. La piqûre doit avoir lieu 6 mois après le premier rappel. 

Quels sont les vaccins autorisés en Europe ?

Les vaccins développés par les laboratoires Pfizer et Moderna sont les deux premiers à avoir obtenu leur autorisation en Europe. Les vaccins AstraZeneca et Janssen (Johnson & Johnson) ont aussi reçu le feu vert de l'autorité sanitaire européenne au printemps 2021. 

Toutefois, ces deux derniers suscitent une méfiance particulière, notamment en Europe, alors que l'Agence européenne des médicaments leur a reconnu un lien avec des effets secondaires graves, notamment des thromboses, provoquant quelques dizaines de décès sur le Vieux Continent.

Les vaccins contre le Covid-19 autorisés en Europe
Laboratoire(s)Nationalité(s)Efficacité annoncée (hors Delta)Public concerné
Pfizer/BioNTechEtats-Unis/Allemagne94,5 %+ 12 ans
ModernaEtats-Unis94 %+ 12 ans
AstraZenecaRoyaume-Uni70 %+ 55 ans
Johnson & JohnsonEtats-Unis/Belgique85 %+ 18 ans

D'autres vaccins sont toujours en phase d'expérimentation et pourraient débarquer sur le marché européen dans les prochains semaines. Le laboratoire américain Novavax a déjà fait part d'une efficacité de 89% pour son vaccin contre le coronavirus. Le vaccin russe baptisé Spoutnik V revendique lui une efficacité de 92 %. A ce jour, l'agence européenne des médicaments n'a toujours pas donné son feu vert pour son utilisation dans le périmètre de l'Union européenne.

L'obligation vaccinale pour certains Français

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, le 12 juillet dernier, que certains Français ont jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner contre le Covid-19. Sont concernés, les personnes travaillant au contact de personnes dites « fragiles », face au virus. Ce qui comprend : 

  • les personnels soignants (médecins, infirmiers, aide-soignants...) ; 
  • les pompiers ; 
  • les personnels d'Ehpad ; 
  • les aides à domicile ; 
  • les employés d'hôpitaux et autres établissements médico-sociaux...

Au total, on estime à plus de 1,5 million le nombre de Français concernés par l'obligation vaccinale. Depuis le 15 septembre, des contrôles seront opérés par les employeurs, les agences régionales de santé ou l'assurance maladie afin de vérifier la bonne application de cette obligation. Les récalcitrants peuvent s'exposer à une suspension sans solde. 

Au cours de son intervention télévisée, Emmanuel Macron n'a pas écarté l'idée de rendre obligatoire la vaccination contre le coronavirus à l'ensemble des Français si la situation venait à trop se dégrader à l'automne ou à l'hiver.

En vidéo : 2 minutes pour comprendre : Peut-on vous obliger à vous faire vacciner contre le Covid-19 ?

Où se faire vacciner ?

Outre les centres de vaccination, il est possible de se faire vacciner chez plus de la moitié des médecins généralistes depuis la fin février. Les pharmacies sont aussi un maillon important de la chaîne. Les médecins du travail peuvent aussi vacciner depuis la fin février, tout comme les dentistes et les vétérinaires.

Comment prendre rendez-vous pour le vaccin contre le Covid-19 ?

Si vous êtes concerné par la campagne de vaccination, selon votre âge et votre état de santé, vous pouvez prendre rendez-vous :

  • par téléphone au 0 800 009 110 (numéro gratuit ouvert 7j./7 de 6h à 22h)
  • via les plateformes Doctolib, Maiia et Keldoc
  • sur le site Sante.fr
  • auprès de votre médecin traitant ou de votre pharmacien
A lire aussi