Séances de chimio : serai-je remboursé des trajets en voiture pour m'y rendre ?

Véronique Batoul-Diop, experte juridique transport à l'Assurance-maladie, répond à Alain qui se demande si les frais kilométriques de sa femme qui le conduira à l'hôpital pour ses séances de chimiothérapie lui seront remboursés.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Le remboursement des trajets domicile-hôpital
© Denphumi - stock.adobe.com

Il faut être reconnu atteint d’une affection de longue durée (ALD), vous déplacer pour des soins en lien avec l’ALD et présenter certaines déficiences ou conditions d’incapacité (décret n° 2011-258 du 10 mars 2011, arrêté du 23 décembre 2006). De plus, le transport doit avoir été prescrit par le médecin qui vous suit. Concrètement, avant votre premier déplacement à l’hôpital, le médecin vous remet une prescription sur laquelle le mode de transport choisi est indiqué. Dans votre cas, il s’agit de « transport en commun ou véhicule personnel ». Lorsque le trajet est important (plus de 150 kilomètres pour l’aller) ou amené à se répéter (au moins quatre transports de plus de 50 kilomètres pour l’aller dans une période de deux mois), une demande d’accord préalable doit parvenir à votre caisse d’Assurance-maladie. L’absence de réponse sous quinze jours vaut accord.

df
Roselyne Poznanski
Publié le

Partager cet article :