La santé en vacances

Vous avez le droit de vous faire rembourser vos soins en Europe

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Vous devez demander votre carte au minimum vingt jours avant votre départ.
© NDABCREATIVITY

Vous prenez vos vacances, partez étudier, ou travailler dans un autre État membre de l’Espace économique européen (soit les 27 États membres de l’Union européenne, auxquels s’ajoutent l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège) ou en Suisse ? La carte européenne d'assurance maladie vous permet d’attester votre qualité d’assuré social et de bénéficier, à ce titre, lors d’un séjour temporaire en Europe, de la prise en charge des dépenses de soins que vous engagerez dans le pays qui vous accueille.

A quel organisme demander la carte européenne d'assurance maladie ?

La carte européenne d'assurance maladie est individuelle, nominative et gratuite. Ainsi, si vous partez en famille, chaque membre doit avoir sa propre carte, y compris les enfants de moins de 16 ans.

La demande doit être effectuée auprès de votre organisme d'assurance maladie.

Si vous êtes affilié au régime général, vous avez quatre possibilités :

  • connectez-vous sur votre compte Ameli de l’Assurance maladie à la rubrique "Mes démarches"
  • commandez la carte depuis l’application Ameli pour smartphone et tablette, disponible sur l'App Store et Google Play. La carte est utilisable en version dématérialisée depuis l’application
  • téléphonez au 36 46 (service 0,06 €/min + coût d’un appel depuis un poste fixe) ;
  • rendez-vous dans un point d’accueil de votre caisse d’Assurance maladie.

Qui contacter ?

Si vous êtes affilié au Régime social des indépendants (RSI), vous vous adressez à l’antenne près de chez vous.

Si vous êtes affilié à la sécurité sociale des fonctionnaires, adressez-vous à l’organisme auquel vous êtes rattaché.

Les étudiants adressent leur demande auprès de leur mutuelle étudiante (LMDE, SMEREP, etc.)

Si vous êtes affilié à la Mutualité sociale agricole (MSA), vous pouvez la demander en ligne ou sur place.

Qui contacter ?

Respecter les délais pour l'avoir à temps

Attention ! Cette carte n’est pas délivrée automatiquement. Pour l’obtenir, vous devez la demander à votre caisse d’assurance-maladie, au moins 20 jours avant votre départ.

Moins de quinze jours avant le départ, votre caisse d’assurance-maladie peut vous fournir un certificat provisoire de remplacement qui atteste vos droits. Il est valable trois mois et vous pouvez l’utiliser en attendant de recevoir votre carte.

Une fois émise, votre carte européenne est valable deux an. Le renouvellement ne peut se faire qu'à la date de péremption de la carte et s'effectue auprès de l'organisme qui a édité la première carte. La nouvelle carte sera envoyée à l'adresse de l'assuré en France.

Que faire en cas de perte ou de vol ?

Vous avez la possibilité de déclarer la perte de votre carte européenne d'assurance maladie depuis votre compte Ameli, dans la rubrique : Mes démarches, déclarer la perte/vol de ma carte européenne. Vous pourrez, immédiatement après, commander une nouvelle carte européenne d'assurance maladie.

Quelle est la prise en charge des frais médicaux ?

La Carte européenne d'assurance maladie vous permet d'accéder aux professionnels de santé et aux hôpitaux du pays visité, sans démarche préalable, dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs que les assurés du pays. Si la prestation est gratuite pour les assurés du pays, elle le sera également pour vous. Vous n'aurez pas d'argent à avancer. Vous devrez éventuellement régler la partie des frais restant à votre charge (ticket modérateur).

Si la prestation est payante, vous devrez faire l'avance des frais. Vous pourrez demander le remboursement :

  • soit sur place, auprès de l'institution d'assurance maladie compétente du pays de séjour. La prise en charge a lieu selon la législation sociale et les formalités en vigueur dans le pays concerné,
  • soit de retour en France. Vous devez conserver les factures et justificatifs de soins et les présenter à votre organisme d'assurance maladie, accompagnés du formulaire Cerfa n°12267. Vous avez le choix entre vous faire rembourser sur la base des tarifs de la sécurité sociale française ou des tarifs du pays du séjour.

Quels sont les soins qui sont couverts ?

Seuls les soins imprévus et médicalement nécessaires sont couverts (par exemple, la consultation d'un médecin ou une hospitalisation en urgence suite à un accident...). Il s'agit des traitements qui vous évitent de rentrer en France pour vous faire soigner et vous permettent de terminer votre séjour dans des conditions médicales sûres.

Les soins privés ne sont pas couverts. Si vous bénéficiez de soins privés, vous pouvez en demander le remboursement une fois rentré en France, en application du tarif en vigueur en France. La carte ne permet pas la prise en charge des frais liés à un traitement médical que vous auriez programmé dans l'un des pays de l'Espace économique européen (EEE) : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède ou en Suisse.

Attention, si vous avez oublié votre CEAM ou si celle-ci n’est plus valable, vous devrez régler la totalité des soins.

Avant de partir, renseignez-vous sur l’état sanitaire du pays et vérifiez les frais médicaux qui pourront rester à votre charge. Dans certains pays, leur montant étant très élevé, il est recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance.

A lire aussi