Pension d'invalidité : peut-elle être cumulée avec une activité d'auto-entrepreneur ?

Je suis en invalidité 2ème catégorie depuis 3 ans. A 60 ans, c'est à dire le 1er février, je serais mise en pension retraite. Puis-je continuer à percevoir ma pension invalidité au lieu de ma pension retraite si je prends un statut d'auto entrepreneur. Quel est le plafond pour la pension d'invalidité cumulée avec les autres revenus ? Quelles conséquences peut-il y avoir en cas d'arrêt du statut auto-entrepreneur, ex : perte des 50% pour le calcul de la retraite ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

La réponse de notre expert

La pension d'invalidité prend fin à 60 ans, elle est remplacée par la pension de vieillesse au titre de l’inaptitude au travail. La date d’effet est fixée le 1er jour du mois qui suit le 60ème anniversaire de l'assuré. La substitution est automatique, sauf si l'assuré qui exerce une activité professionnelle s'y oppose.





  • si l’activité créée relève du régime qui verse la pension de retraite :



  • si l’activité créée ne relève pas du régime qui verse la pension de retraite :


S’il n’y a pas de retraite à taux plein, le maintien de la pension de retraite dépend du régime de retraite et de l’activité créée en auto-entrepreneur.

Le cumul de la pension de retraite du régime général des salariés avec une activité d’auto-entrepreneur est sans restriction.

Pour cumuler une pension de retraite du régime des non salariés (commerçants, artisans, travailleurs non salariés….), le chiffre d’affaire en tant qu’auto-entrepreneur ne doit pas dépasser 17 154 € pour une activité commerciale artisanale ou de services et 34 308 € pour une activité libérale.

Pour cumuler une pension de retraite du régime des professions libérales, le chiffre d’affaire en tant qu’auto-entrepreneur ne doit pas dépasser 34 308 euros pour une activité libérale. Il n’y a pas de limite lorsqu’il s’agit d’une activité commerciale, artisanale ou de services.

df
Publié le