Aides sociales et minima sociaux

RSA, CMU, AJ... Ces prestations sociales garantissent à des personnes à faibles revenus un complément de ressources pour se réinsérer, un accès au soins, ou encore une aide pour faire valoir leurs droits en justice.

  • Le RSA (revenu de solidarité active)

    Le RSA (revenu de solidarité active)

    Le revenu de solidarité active (RSA) est destiné à accompagner les bénéficiaires vers une réinsertion sociale et professionnelle. Il concerne les personnes qui n’ont pas ou peu de ressources, et celles qui travaillent mais dont les revenus professionnels sont inférieurs à ce minimum garanti.

  • L'ASS (allocation de solidarité spécifique)

    L'ASS (allocation de solidarité spécifique)

    L'allocation de solidarité spécifique (ASS) est destinée aux demandeurs d’emploi ayant épuisé leurs droits aux allocations de chômage ou ayant au moins 50 ans si le montant de l’ASS dépasse celui de l’allocation de retour à l’emploi (ARE).

  • L'ATS (allocation transitoire de solidarité)

    L'ATS (allocation transitoire de solidarité)

    L'allocation transitoire de solidarité (ATS) est destinée aux demandeurs d’emploi nés entre le 1er janvier 1952 et le 31 décembre 1953 qui doivent attendre l’âge légal de la retraite (respectivement 60 ans et 9 mois, et 61 ans et 2 mois).

  • La CMU (couverture maladie universelle)

    La CMU (couverture maladie universelle)

    La couverture maladie universelle (CMU) est un dispositif mis en place pour faciliter l’accès aux soins et le remboursement des dépenses de santé à toute personne qui n’est pas couverte par un régime obligatoire d’assurance-maladie et qui réside en France de manière stable.

  • La CMU-C (Couverture maladie universelle complémentaire)

    La CMU-C (Couverture maladie universelle complémentaire)

    La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) est une protection complémentaire gratuite profite aux personnes dont les ressources sont inférieures à certains plafonds.

  • L’ACS (aide à l’acquisition d’une complémentaire santé)

    L’ACS (aide à l’acquisition d’une complémentaire santé)

    L’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) permet aux personnes dont les ressources dépassent de 35 % maximum le plafond de ressources de la CMU complémentaire de souscrire à une complémentaire santé.

  • L’AJ (aide juridictionnelle)

    L’AJ (aide juridictionnelle)

    L’aide juridictionnelle (AJ) s’adresse aux personnes qui n’ont pas de revenus suffisants pour faire valoir leurs droits en justice. L’État prend en charge tout ou partie des frais de procédure ou de transaction versés aux professionnels de justice (avocats, huissiers, notaires, experts…).

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Sur le même thème