Vos démarches après l'accouchement

Vos démarches après l'accouchement

Organisez votre retour à la maison et celui de votre enfant.

Les congés du père

Depuis le 1er janvier 2002, tous les pères ont droit à un congé paternité de 11 jours.

Le congé doit être pris dans un délai de quatre mois suivant la naissance. Les onze jours ne peuvent être fractionnés. S'il est pris immédiatement après la naissance, il peut être cumulé avec le congé de naissance de trois jours.

Si le nouveau-né est hospitalisé, le délai de quatre mois court à partir de son retour au foyer.

En cas de naissances multiples, le congé est porté à dix-huit jours.

Pour les salariés, les dates sont à communiquer un mois au moins avant le début du congé.

Le congé parental d'éducation : les pères y ont droit aussi

La demande doit être envoyée à l'employeur par courrier avec AR, 2 mois avant le début du congé qui peut être pris jusqu'aux 3 ans révolus de l'enfant.

Dès lors que le (la) salarié(e) a au moins 1 an d'ancienneté à la date de la naissance de l'enfant, la demande doit être acceptée. Il est possible de prendre un congé à temps plein ou à temps partiel. La durée maximale du congé est de 1 an, renouvelable deux fois. Ce congé peut donner droit à l'allocation parentale d'éducation.

Vous êtes seule

L'allocation de parent isolé peut vous être versée jusqu'aux 3 ans de votre enfant, sous conditions de ressources.

Vous pouvez aussi, sous certaines conditions, bénéficier de l'allocation de soutien familial versée par votre CAF.

Vous déménagez

Une prime de déménagement peut vous être versée :

• si vous avez la charge de trois enfants nés ou dont le troisième est à naître,

• et si le nouveau logement ouvre droit à l'allocation de logement.

Votre déménagement doit avoir lieu dans une période comprise entre votre 4e mois de grossesse et le 2e anniversaire de votre dernier enfant.

Organiser votre reprise de travail

Si vous reprenez votre travail, vous bénéficierez du complément de libre choix du mode de garde, quel que soit le mode de garde adopté pour votre enfant. La demande doit se faire auprès de la caisse d'allocations familiales. Ne tardez pas à vous informer sur les possibilités qui existent dans votre ville.

Déclarer et reconnaître l'enfant

La déclaration à la mairie

Elle doit être faite dans les 3 jours suivant la naissance, à la mairie du lieu de naissance. Dans certains hôpitaux, un agent de la mairie effectue ces formalités sur place.

La reconnaissance

La reconnaissance peut être faite avant la naissance, dans l'acte de naissance, ou ultérieurement.

Dans le cas d'une reconnaissance avant la naissance, il faut se présenter à n'importe quelle mairie, muni d'une pièce d'identité et faire une déclaration à l'état civil. L'acte de reconnaissance est rédigé immédiatement par l'officier d'état civil qui remet au parent concerné une copie de l'acte. Celui-ci devra le présenter lors de la déclaration de naissance.

La reconnaissance peut également être faite par le père à l'occasion de la déclaration de naissance de l'enfant, à la mairie du lieu de naissance. La reconnaissance est alors inscrite dans l'acte de naissance de l'enfant.

Dans le cas d'une reconnaissance après la naissance, le père doit se présenter à n'importe quelle mairie, muni d'un extrait d'acte de naissance de l'enfant, ou, dans le cas où l'autre parent l'a déjà reconnu, du livret de famille.

Enfin, sachez que la filiation maternelle s'établit automatiquement par l'indication du nom de la mère dans l'acte de naissance.

Le bonus fiscal

Chaque enfant à charge donne droit à une demi-part supplémentaire. Et chaque enfant, à partir du troisième, compte pour une part entière.

Si votre enfant est né en fin d'année, il compte de la même manière pour l'année civile. Si celui-ci est décédé l'année de sa naissance, il compte dans la déclaration, dès lors que sa naissance a été déclarée.

Ne négligez pas le suivi médical

Les séances de rééducation

Ce sont des moments privilégiés de remise en forme. La Sécurité sociale prend totalement en charge dix séances, sous réserve d'une prescription médicale et d'un accord préalable.

Les visites postnatales

Un examen obligatoire pour la mère doit être effectué dans les 8 semaines suivant la naissance.

L'enfant doit passer un examen dans les 8 jours (cet examen est en général effectué avant la sortie de la maternité) et un autre avant la fin du 1er mois. L'enfant aura ensuite un examen chaque mois jusqu'au 6e mois, puis un aux 9e, 12e, 16e, 20e, 24e mois.

Ne négligez pas ces examens, car ils conditionnent le versement des prestations familiales, notamment.

Ils sont pris en charge à 100 % puisqu'il s'agit d'examens obligatoires.