Urgences : qui faut-il appeler ?

Urgences : qui faut-il appeler ?

En cas d’accident ou de malaise, les smartphones offrent de nouvelles possibilités pour demander ou offrir de l’aide. Voici trois applications à utiliser en cas d’urgence.

Hémorragie, accident vasculaire cérébral, infarctus… En cas d’accident de ce type, le temps est compté.

Les proches de la victime ou les passants ont la responsabilité d’alerter les secours et d’apporter les premiers soins : comprimer un saignement, aider à respirer, faire un massage cardiaque…

Appeler le 15 en France ou le 112 en Europe doit rester le premier réflexe. Ces numéros vous permettent de faire intervenir le Samu, les pompiers, une ambulance ou un médecin de garde en cas de malaise, coma, perte de connaissance, paralysie... (numéros gratuits depuis un poste fixe, un mobile ou une cabine téléphonique).

Trois numéros d'urgence à mémoriser

D'autres numéros peuvent vous être utiles :

  • 17 : pour prévenir police secours en cas de violences, de cambriolage en cours ou encore d’accident sur la voie publique…
  • 18 : pour l’intervention des pompiers en cas d’incendie, de fuite de gaz, de risque d’effondrement, d’électrocution.
  • 114 : réservé aux personnes sourdes ou malentendantes, accessible par fax ou SMS. Un central téléphonique sélectionne l’aide adéquate (Samu, gendarmerie…).

Des applications de secours pratiques

Il existe des applications sur ­smartphones qui améliorent les services de secours : géolocalisation de la personne en détresse ; affichage d’informations médicales vitales (groupe sanguin, allergies, diabète ou épilepsie…) ; recherche d’un défibrillateur…

Au quotidien, d’autres applications peuvent offrir des services particulièrement pratiques pour localiser les médecins, dentistes ou hôpitaux les plus proches (Géomédica disponible sur iTunes) ou une pharmacie à proximité (Ma pharmacie mobile disponible sur iTunes et Google play).

Sans oublier les applis généralistes (AroundMe sur iTunes et Google play) capable de vous indiquer des restaurants ou hôtels, mais aussi de localiser l’hôpital le plus proche, avec téléphone et plan pour s’y rendre.

"MySOS" pour être secouru au plus vite

L'application MySOS offre la possibilité :

  • de contacter les services de secours et de localiser l’appelant ;
  • de prévenir les proches préenregistrés comme contacts en cas d’urgence (par envoi de SMS/courriels géolocalisés) ;
  • d’afficher ses informations vitales en fond d’écran (groupe sanguin, allergies, spécificités médicales).

Les + : Cette application solidaire, conseillée par la Fédération française de cardiologie et la Croix-Rouge française, vous invite à devenir ange gardien : tout particulier qui la télécharge peut se porter volontaire, sans formation spécifique, pour être appelé au secours.

Il sera alerté par SMS s’il se trouve à proximité de l’accident, en même temps que les secours et les proches préenregistrés. L’ange gardien, voisin de palier, médecin de famille ou simple passant, peut être là au plus vite pour effectuer un geste qui sauve ou apporter simplement du réconfort.

En pratique : MySOS est disponible gratuitement sur iTunes et Google Play.

"Urgences", pour géolocaliser une personne accidentée

L’application Urgences permet :

  • de composer les numéros d’urgence selon le pays où l’on se trouve et de géolocaliser l’appelant ;
  • de contacter ses proches ou des services médicaux préenregistrés ;
  • d’afficher ses informations médicales et d’enregistrer jusqu’à cinq dossiers médicaux personnalisés pour toute la famille ;
  • de retrouver en illustrations les gestes à effectuer en cas d’urgence.

Les + : En partenariat avec le Centre hospitalier universitaire de Grenoble, l’application intègre, depuis 2011, le service 114 dédié aux sourds et aux malentendants permettant d’envoyer des SMS prérédigés.

Ces SMS contiennent les nom et prénom de la personne en détresse, un descriptif de l’urgence, son adresse avec les coordonnées GPS (utiles dans des zones reculées et difficiles d’accès).

En pratique : Urgences est disponible gratuitement sur iTunes.

"Staying Alive", pour trouver un défibrillateur à proximité

Avec l'application "Staying Alive", vous pouvez :

  • appeler les secours (15, 18, 112) ;
  • guider un secouriste bénévole et volontaire qui pratiquera un massage cardiaque ;
  • rechercher le défibrillateur le plus proche et indiquer comment l’utiliser correctement, avec un guide pratique sur ce type d’appareil. À noter : chacun peut signaler la localisation d’un nouveau défibrillateur et permettre la mise à jour de la base de données.

Les + : Cette application est développée en partenariat avec le Samu et l’association RMC/BFM, qui œuvre en faveur de la prévention pour réduire
le nombre de décès par arrêt cardiaque. Les personnes formées aux gestes de premier secours qui se sont portées volontaires sont alertées par le Samu si une personne en détresse cardiaque actionne l’appli à proximité. Elles feront alors office de premier recours.

En pratique : L’application est disponible gratuitement sur iTunes et Google Play.

À lire aussi : Urgences, des gestes simples pour sauver des vies