Appareils auditifs : payez-vous trop ?

Les prix des audioprothèses sont peu transparents et les remboursements de l'Assurance Maladie varient considérablement. D'autres différences sont également relevées dans l'enquête menée par l'Observatoire citoyen des restes à charge en santé.

Les prothèses auditives sont portées par plus de 310 000 Français. En matière d'audioprothèses, la France se caractérise par un faible taux d'équipement des malentendants (de l'ordre de 20 % des déficients auditifs).

Très en-deça d'autres pays d'Europe, notamment le Danemark, la Norvège et le Royaume-Unis. L'âge du recours à l'audioprothèse est tardif - 71 ans  en moyenne, mais c'est au-delà de 85 ans que l'on trouve la population la plus élevée d'acheteurs de prothèses auditives.

Devis : de fortes disparités de prix

L'enquête menée par l'Observatoire citoyen des restes à charge en santé, sur 4 205 devis analysés, recèle de fortes inégalités.

Plus de 3/4 des achats se font en équipement pour les deux oreilles, avec dans la majorité des cas des appareils identiques. Bien que le prix d'une audioprothèse inclue celui des réglages par l'audioprothésiste, rares sont les devis où la seconde prothèse est proposée à un prix inférieur à la première, alors que le temps de réglage est notoirement plus court.

L'analyse détaillée des devis démontre une incroyable disparité des prix de vente pratiqués pour un même appareil selon le point géographique d'achat : l'Observatoire remarque un écart de prix de 940 € sur le modèle Siemens Pure Micron 5/5Mi5, et de 1979 € pour le modèle Phonak Boléro Q50M/P.

En outre, en comparant des références identiques chez les moins de 20 ans et les plus de 20 ans, les premiers sont généralement plus chers. L'écart de tarif atteint même 300 €.

L'Assurance maladie creuse les différences

Le taux d'équipement baisse dès l'âge de 20 ans, alors que le besoin de cette population déjà appareillée persiste. Ce "déséquipement" s'explique par le quadruplement du reste à charge :

  • avant 20 ans, 981 € en moyenne de reste à charge ;
  • au-delà de 20 ans, 2 284 € en moyenne de reste à charge pour les deux oreilles.

Et à l'âge de 65 ans, le taux d'équipement chute à nouveau au moment où les seniors changent de complémentaires santé.

En passant sur un contrat souvent moins généreux que celui de l'entreprise où ils étaient actifs, ils abandonnent pour certains un équipement auditif dont ils ont toujours besoin ou descendent en gamme.

Comment diminuer ce reste à charge

Plusieurs pistes permettent d'en diminuer le montant :

  • exiger deux devis du même audioprothésiste ;
  • faire jouer la concurrence en sollicitant plusieurs audioprothésistes ;
  • vérifier si sa Complémentaire est adossée à un réseau d'audioprothésistes partenaires chez lesquels les prix ont été négociés.