Smic, allocations, retraite, impôt, TVA... ce qui change en 2014

Smic, allocations, retraite, impôt, TVA... ce qui change en 2014

Revalorisation du RSA et du Smic, hausse de la TVA, mensualisation des pensions de retraite complémentaire… De nouvelles mesures s'appliquent à compter du 1er janvier 2014. Voici ce qui change pour vous.

Social : hausse des minima

Le Smic horaire brut porté à 9,53 €

LeSmic augmente de 1,1 %. Aucun coup de pouce supplémentaire n'est appliqué. Le Smic horaire brut passe à 9,53 euros (contre 9,43 euros) en 2014.

Le Smic mensuel s'élève à 1 445,38 euros bruts sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires (contre 1 430,22 euros bruts, en 2013). Le minimum garanti est fixé à 3,51 euros.

Augmentation du RSA de 1,3 %

En 2014, le RSA (revenu de solidarité active) augmente en deux étapes : une première hausse de 1,3 % s'applique au 1er janvier, et une seconde hausse de 2 % au 1er septembre prochain.

Le montant du RSA socle est ainsi porté à :

  • 499,31 euros pour une personne seule ;
  • 748,97 euros pour un couple sans enfant.

> Pour vérifier tous les montants, voir notre article "Avez-vous droit au RSA ?".

Prestations familiales : les plafonds revalorisés de 1,9 %

Les plafonds de ressources relatifs au versement des prestations familiales seront revalorisés de 1,9 % en 2014.

Pour la prime à la naissance et l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE), le plafond pour un couple avec un seul revenu d'activité est fixé à

  • 35 48 euros pour un enfant,
  • 42 576 euros pour deux enfants,
  • plus 8 515 euros par enfant supplémentaire.

Ces plafonds sont majorés de 11 408 euros pour une personne isolée ou un couple avec 2 revenus d'activité.

> Pour en savoir plus, voir notre guide "Aides à la famille".

Plafond annuel de la sécurité sociale : 37 548 € en 2014

Le plafond annuel de la Sécurité sociale applicable en 2014 est réévalué de 1,4 % par rapport à 2013 et s’établit donc à 37 548 € sur l'année (3 129 € par mois).

Ce chiffre sert de base pour différents calculs, comme celui du montant minimum de l'indemnité versée aux stagiaires par exemple.

La revalorisation des allocations logement repoussée à octobre 2014

La revalorisation des aides au logement, habituellement fixée au 1er janvier, est repoussée au 1er octobre 2014. Une mesure votée dans la loi de finances pour 2014, afin de réaliser des économies.

Retraite : du nouveau sur les versements

Les retraites complémentaires mensualisées

Depuis le 2 janvier 2014, les retraites complémentaires perçues par 11,6 millions de salariés du privé sont versées tous les mois, comme les retraites du régime général, et non plus chaque trimestre.

Sont concernées les personnes qui perçoivent :

  • une pension des régimes complémentaires Arrco (tous les salariés) et Agirc (les cadres) ;
  • une pension de réversion de ces mêmes régimes.

Les pensions de retraite revalorisées le 1er octobre à partir de 2014

L’augmentation annuelle des pensions de retraite n’aura plus lieu le 1er avril. A partir de 2014, la revalorisation n'interviendra qu'au 1er octobre.

Les personnes bénéficiant du minimum vieillesse – l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) –, ne sont pas concernées par la mesure : leur pension sera toujours augmentée le 1er avril 2014. Et un nouveau coup de pouce sera appliqué au 1er octobre 2014, portant ainsi le minimum vieillesse à plus de 800 euros fin 2014.

Impôts : ce qui change pour les ménages

Revalorisation du barème de l'impôt en 2014

Après deux années de gel en 2012 et 2013, le barème de l'impôt est revalorisé. Les tranches du barème d'imposition sont à nouveau indexées sur l'inflation et relevées de 0,8 %.

Concrètement, une personne de plus de 65 ans se sera pas imposable en 2014 sur ses revenus de 2013 si elle perçoit une pension mensuelle de 1 355 euros. Si elle a élevé seule des enfants pendant au moins 5 ans, ce montant est porté à 1 581 euros.

> Consultez l'intégralité du barème 2014.

Baisse du quotient familial

En 2014, le plafond de l'avantage fiscal procuré par le quotient familial passe de 2 000 € à 1 500 € par demi-part. Cela représenterait une augmentation d'impôt pour environ 12 % de familles aisées, soit 1,2 M de foyers.

La mesure concerne :

  • les couples ayant un revenu supérieur à 5 370 euros par mois avec un enfant ;
  • les couples aux revenus supérieurs à 5 850 euros avec deux enfants.

L'augmentation d'impôt serait en moyenne de 64 € par mois pour les ménages concernés.

> Calculez votre impôt sur le revenu 2014.

Maintien des avantages fiscaux sur les frais de scolarité

Les avantages fiscaux sur les frais de scolarité pour les parents de collégiens, lycées ou étudiants sont maintenus.

D'un coût budgétaire de 435 millions d'euros, la réduction fiscale représente :

  • 61 euros pour un collégien,
  • 153 euros pour un lycéen,
  • 183 euros pour un étudiant.

Relèvement du revenu fiscal de référence

Le revenu fiscal de référence est relevé de 4 %. Ce plafond de revenus permet de bénéficier d'exonération d'impôts comme la taxe d'habitation ou redevance audiovisuelle.

Hausse de la TVA

Depuis le 1er janvier, une hausse de la TVA affecte bon nombre de produits de consommation courante :

  • le taux de TVA normal, qui s’applique à la plupart des biens et services, passe de 19,6 % à 20 % ;
  • le taux intermédiaire, qui concerne notamment la restauration et les transports publics, passe de 7 % à 10 %.

En revanche, aucun changement concernant :

  • le taux réduit appliqué notamment à l’alimentation et à l’énergie (sur les abonnements au gaz et à l’électricité), qui est maintenu à 5,5 % ;
  • le taux de 2,1 % qui s’applique aux médicaments remboursables par la Sécurité sociale et aux publications de presse.

A noter qu'un taux réduit de 5,5 % s’applique désormais aux places de cinéma et aux travaux de rénovation thermique des logements, au lieu du taux intermédiaire.

Les tarifs en hausse et en baisse

Prix du tabac : 20 à 50 centimes de plus

A compter du 6 janvier 2014, une augmentation de 20 centimes est appliquée à tous les paquets de cigarettes et de 50 centimes pour le tabac à rouler.

Il s'agit de la troisième hausse de prix en 15 mois, après une augmentation de 40 centimes en octobre 2012, puis de 20 centimes en juillet 2013. Elle porte le prix du paquet le moins cher à 6,50 euros, et celui du plus cher, pour la marque la plus vendue Marlboro, à 7 euros.

Le cinéma à 4 euros pour les moins de 14 ans

Les moins de 14 ans bénéficient à partir du 1er janvier 2014 d'un tarif unique de 4 euros dans toutes les salles de cinéma, tous les jours et pour tous les films.

Les jeunes de moins de 14 ans représentent 8 à 9 % des entrées. Ils bénéficiaient jusqu'à présent d'un tarif voisin de 5,50 euros en moyenne.

Découvert bancaire : les frais d'intervention plafonnés

Les frais que prélève la banque à son client en cas de découvert autorisé sont plafonnés à 8 € par opération et à 80 € par mois.

Des plafonds spécifiques (4 € par opération et à 20 € par mois) s’appliquent aux ménages en situation de fragilité. Il s'agit :

  • des personnes qui ont souscrit une offre spécifique, comprenant des moyens de paiement, dont au moins deux chèques de banque par mois, et des services appropriés à leur situation visant à limiter les frais supportés en cas d’incident.
  • des personnes qui ont bénéficié de la procédure du droit au compte (la Banque de France leur a désigné d’office une banque qui leur a ouvert un compte de dépôt) et qui disposent ainsi de services bancaires de base (envoi mensuel d’un relevé de compte, encaissement des chèques ou des virements, carte de paiement à autorisation systématique…).