RSA, contrats aidés, CMU-C... les détails du plan de lutte contre la pauvreté

RSA, contrats aidés, CMU-C... les détails du plan de lutte contre la pauvreté

RSA revalorisé et réformé, aide aux familles monoparentales, allongement de la durée des contrats aidés… le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a détaillé, le 21 janvier, une série de mesures pour lutter contre la pauvreté. La plupart avaient déjà été annoncées en décembre dernier.

Le RSA revalorisé et réformé

Le RSA « socle » sera augmenté de 10 % d’ici 2017, avec une première revalorisation de 2 % en septembre 2013.

Le RSA activité et la prime pour l’emploi (PPE) vont être réformés. Un groupe de travail sera installé dès février 2013, pour des propositions avant la fin du premier semestre 2013 et une mise en œuvre en 2014.

Enfin, un équivalent au RSA, appelé “garantie” jeunes, sera instauré pour les 18 à 25 ans sans emploi.

Pour en savoir plus, voir l'article "Vers un RSA revalorisé et élargi".

Une aide aux familles en difficulté

Une aide aux familles monoparentales ou nombreuses en situation de pauvreté, sera apportée à travers une augmentation du montant de l’allocation de soutien familial (ASF) et une majoration du complément familial (CF). Parallèlement, le Haut conseil de la famille est chargé de proposer une révision de l’architecture des prestations familiales.

De plus, l’accès aux crèches pour les enfants de familles en situation de pauvreté sera renforcé. Un minimum de 10 % des places sera réservé aux enfants issus de ces familles.

L’allongement de la durée des contrats aidés

Le Gouvernement souhaite allonger la durée moyenne des contrats aidés pour qu'elle atteigne en moyenne douze mois contre environ huit actuellement.

En outre, ils "pourront être mobilisés avec souplesse pour des durées variables, de quelques heures de travail par semaine (dans une logique progressive) et jusqu'à 35h".

En 2012, près de 500 000 contrats aidés ont été financés.

La CMU complémentaire et l’ACS élargis

Les plafonds de ressources pour accéder à la CMU-C (la couverture maladie universelle complémentaire), et à l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) seront révisés à la hausse, en septembre 2013. Au total, 750 000 personnes supplémentaires seront couvertes par l’un ou l’autre des dispositifs.

Logement : davantage de places d’hébergement d’urgence

Pour les sans abri et les demandeurs d’asile, 9 000 places d’hébergement d’urgence doivent être créées.

Par ailleurs, la mis en place dune "garantie universelle et solidaire des risques locatifs" est à l’étude. L’objectif : "instaurer un système qui sécuriserait à la fois les propriétaires, en les garantissant contre les impayés de loyer, et les locataires, dont l’entrée et le maintien dans le logement serait facilité".

Lutte contre le surendettement

Un registre national des crédits aux particuliers (dit “fichier positif”) sera mis en place, pour participer à la lutte contre le surendettement. De plus, un observatoire de l’inclusion bancaire appréciera publiquement les pratiques des banques envers leurs clients en difficulté financière.

Pour mettre en oeuvre ce plan de lutte contre la pauvreté, 2,5 milliards d'euros seront débloqués d'ici 2017. Le Premier ministre a souligné que ces mesures seront financées par des "redéploiements" budgétaires et non par un "impôt supplémentaire". Il a nommé l'ex-secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, pour assurer le suivi du plan.