RSA, CMU, allocation jeune, hébergement... 7 nouvelles mesures contre la pauvreté

Coup de pouce au RSA, aide pour le logement, la santé ou les jeunes en difficulté : le gouvernement a annoncé mardi son plan de lutte contre la pauvreté, qui coûtera 2 à 2,5 milliards d'euros sur cinq ans, un bon début mais à confirmer, pour les associations.

Photo : Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault en clôture de la grande conférence de lutte contre la pauvreté, le 11 décembre 2012 ©AFP / Bertrand Guay

Prenant la parole devant les acteurs de la lutte contre l'exclusion (associations, travailleurs sociaux, administrations...) en clôture de la grande conférence de lutte contre la pauvreté, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a rappelé que la pauvreté était passée de 12,9 % de la population en 2002 à 14,1 % en 2010 "et sans doute plus en 2011 et 2012".

  • Principale mesure : le RSA "socle" (qui a remplacé le RMI en 2009) sera augmenté de 10 % d'ici à 2017, en plus de l'indexation annuelle sur l'inflation. M. Ayrault a précisé qu'une première hausse de 2% interviendrait "dès l'année 2013", vraisemblablement en septembre.
     
  • M. Ayrault a également jugé "impératif de réformer" le RSA "activité" (qui vient compléter un petit salaire) et la Prime pour l'emploi (PPE), s'engageant à "proposer cette réforme dès le premier trimestre 2013".
  • Le plafond de ressources pour accéder à la CMU-C, la couverture maladie universelle complémentaire, sera "révisé" à la hausse pour permettre à 500 000 personne de plus d'en bénéficier.
     
  • Un contrat d'insertion destiné à terme à 100 000 jeunes non qualifiés sera d'autre part créé à la "rentrée 2013", a indiqué le Premier ministre. Cette "garantie jeunes" consistera en "un contrat d'un an renouvelable signé entre le jeune (...) et le service public de l'emploi", a-t-il précisé. Le jeune "bénéficiera alors, pendant ses périodes d'inactivité d'une garantie de ressources d'un niveau équivalent au RSA" socle, soit environ 450 euros par mois.
     
  • Le plan prévoit également la création en 2013 de 8 000 places d'hébergement pour les sans abri et les demandeurs d'asile, des aides pour faciliter l'accès à un logement pour 9 000 ménages.
     
  • Une "garantie universelle des risques locatifs" doit par ailleurs être mise en œuvre.
     
  • Pour prévenir le surendettement, Jean-Marc Ayrault a annoncé "la création d'un registre national des crédits aux particuliers, à l'occasion de la prochaine loi sur la consommation".

Une "réflexion générale sur la politique familiale" sera enfin menée au premier trimestre 2013 pour aboutir à une "amélioration conséquente des aides aux familles monoparentales et nombreuses confrontées à la pauvreté". Ce plan "reste à finaliser, avant son adoption par le comité interministériel de lutte contre l'exclusion que je réunirai à cet effet le 22 janvier 2013", a précisé le Premier ministre.


Evolution du nombre de bénéficiaires du RSA depuis juin 2009
et répartition en pourcentage par type de RSA
: