Le minimum contributif

Le minimum contributif

Le minium contributif s’adresse aux retraités dont la pension, calculée au taux maximum de 50 %, n’atteint pas le niveau réglementaire.

Les conditions requises

Le minimum contributif est calculé en fonction de la durée de cotisation à l’assurance-retraite. Ainsi le retraité qui réunit la durée d’assurance maximale pour sa génération (par exemple 162 trimestres pour les personnes nées en 1950) reçoit l’intégralité du minimum contributif.

Un minimum majoré est prévu pour un assuré ayant cotisé au moins 120 trimestres.

Dans le cas contraire (personnes qui ont fait valoir leurs droits à la retraite à l'âge légal entre 65 et 67 ans sans avoir obtenu le nombre de trimestres requis mais pour lesquelles le taux de 50 % s’applique), le minimum contributif est réduit en proportion.

Autre condition : le montant total de la retraite (de base et complémentaire, tous régimes confondus, français et étrangers) ne doit pas être supérieur à 1 120 € par mois en 2014.

Versé automatiquement, le minimum contributif ne requiert aucune démarche. Renseignements en téléphonant à Allo Retraite, au 39 60 (0,09 € / minute).

Les montants du minimum contributif

Ce minimum contributif atteint 628,99 € par mois (7 547,96 €/an) pour les personnes qui ont obtenu la totalité des trimestres requis.

Le minimum contributif à taux majoré porte ce montant à 687,32 € (8 247,85 €/an) pour les retraités qui se prévalent d’au moins 120 trimestres "cotisés".

À ces sommes, s’ajoutent des majorations pour enfants (10 % à partir de trois) ou pour conjoint à charge (50,81 € par mois maximum).

Il est versé durant toute la durée de la retraite. Son montant est revalorisé chaque 1er avril, par lettre ministérielle et circulaire de la Cnav.

Et aussi sur Dossier familial