La prestation complémentaire pour recours à tierce personne

La prestation complémentaire pour recours à tierce personne

La prestation complémentaire pour recours à tierce personne est destinée aux personnes atteintes d’une incapacité permanente d’au moins 80 % suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle et qui ont besoin d’une tierce personne pour les actes de la vie courante.

Créée par la loi du 17 décembre 2012, la prestation complémentaire pour recours à tierce personne est réservée aux assurés du régime général et des régimes des professions agricoles (salariés et non salariés).

Toute personne qui recevait la majoration pour tierce personne avant le 1er mars 2013 peut bénéficier de la prestation complémentaire si son montant est supérieur.

Les conditions pour bénéficier de la prestation complémentaire

Le demandeur doit :

  • être atteint d’une incapacité permanente d’au moins 80 % suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle ;
  • avoir besoin d’une tierce personne pour réaliser les actes de la vie courante.

À qui demander la prestation complémentaire ?

La demande doit être adressée à la Caisse primaire d’assurance-maladie pour le régime général, et à la caisse de Mutualité sociale agricole pour le régime agricole. Joindre à la demande un certificat médical.

Les montants de la prestation complémentaire

La prestation complémentaire s'élève à :

  • 548,25 € par mois lorsque la personne ne peut accomplir seule 3 ou 4 des 10 actes ordinaires de la vie (selon une grille d’appréciation définie par décret),
  • 1 096,49 € si elle ne peut réaliser 5 ou 6 de ces actes,
  • 1 644,75 € si elle ne peut en effectuer seule au moins 7 ou si, en raison de troubles neuropsychiques, son état présente un danger pour elle-même ou pour autrui.

Le montant peut être révisé si le taux d’incapacité évolue.

La revalorisation a lieu chaque 1er avril, par décret.