La bourse Erasmus

La bourse Erasmus

La bourse Erasmus soutient les étudiants du supérieur désirant poursuivre leurs études hors de France dans un établissement d’enseignement européen.

Le programme Erasmus, devenu Erasmus + depuis 2014, est destiné à encourager la coopération entre les universités européennes. Ces études sont prises en compte pour l’obtention du diplôme en France. La bourse Erasmus permet de financer ces études.

Attention, le financement de la bourse Erasmus se répartit par pays, filière et faculté ; son attribution reste à la discrétion de l’université.

Les conditions requises pour demander une bourse Erasmus

Elle est ouverte aux étudiants qui ont achevé une première année d’études dans un établissement d’enseignement supérieur délivrant un diplôme national, partenaire du programme Erasmus +. L'établissement doit être titulaire d'une charte universitaire Erasmus +.

L'étudiant peut étudier pendant trois mois et jusqu’à un an, dans un établissement à l’étranger également partenaire. Durant son année de mobilité, l’étudiant reste inscrit dans son établissement d’origine, en France.

Les pays participant au programme Erasmus + sont : les 28 pays de l’Union européenne, plus l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Turquie et la Macédoine).

A qui demander une bourse Erasmus ?

Pour faire une demande de bourse, il faut s’adresser au responsable des relations internationales de son établissement ou au délégué académique aux relations européennes et internationales (Dareic), au sein de son académie.

L’étudiant prépare un projet, avec lettre de motivation, entre six mois et un an avant la date de mobilité prévue.

Avant le départ, l'étudiant signer un contrat pédagogique avec l'établissement universitaire français et l'établissement européen d'accueil.

Les montants de la bourse Erasmus

En fonction de la destination et de la durée du séjour, l’aide s'élève à 200 € par mois environ (350 € pour un stage). Un complément et/ou une aide à la mobilité internationale (environ 400 € pour un séjour) peut aussi être obtenue.

L’étudiant boursier français conserve le bénéfice de sa bourse d’enseignement supérieur attribuée en France, sur le fondement de critères sociaux.

L’université étrangère ne réclame aucun droit d’inscription supplémentaire à ceux demandés à ses propres étudiants.

Outre-mer : le passeport mobilité

Dispositif réservé aux étudiants des départements et territoires d’outre-mer, le passeport mobilité donne droit à un billet aller-retour par année universitaire à ceux qui suivent en métropole ou outre-mer des études inexistantes ou saturées dans leur département ou zone d’origine.

Renseignements auprès du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) ou des services de l’Éducation nationale de la préfecture.