L'ASPA (ex-minimum vieillesse) : à quel âge peut-on l'obtenir ?

Peut-on prétendre au "minimum vieillesse" à 65 ans, si l'on a pris sa retraite à 60 ans avec une carrière incomplète de 105 trimestres (ouvrant droit à 393 € de pension mensuelle) ? Ou doit-on travailler jusqu'à 65 ans pour y avoir droit ?

Réponse de l'expert

L’allocation spécifique aux personnes âgées (ASPA) a remplacé l’ancien dispositif du minimum vieillesse depuis le 1er janvier 2006. L'ASPA est un montant minimum de pension de vieillesse accordé, sous condition de ressources, aux personnes qui n'ont pas suffisamment cotisé aux régimes de retraite pour pouvoir bénéficier d'un revenu d'existence, à l'âge de la retraite.

Le demandeur doit satisfaire à des conditions d’âge, de résidence et de ressources. En revanche, aucune condition de travail jusqu’à 65 ans n’est exigée.

Ainsi, pour bénéficier de l’ASPA, le demandeur doit être âgé de 65 ans minimum ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail (articles L.851-1 et R.851-1 du code de la sécurité sociale).
Le demandeur doit résider régulièrement en France (article L.815-1 du CSS).

L'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) est attribuée si les ressources du demandeur ou du ménage ne dépassent pas un chiffre limite fixé par décret (plafond de ressources). Si les ressources dépassent ce plafond, l’allocation est réduite du montant du dépassement (article L.815-9 du CSS). Pour une personne seule, le plafond est de 8309,27 EUR ; pour un couple, le plafond est de 13765,73 EUR.

Les ressources sont évaluées sur une période de référence de 3 mois qui précède la date d'effet de l'ASPA. Si les ressources des 3 mois dépassent le quart du chiffre plafond de ressources annuel, les ressources prises en considération sont celles des 12 mois précédant la date d'effet (article R.815-29 du CSS).

Tous les avantages de vieillesse et d'invalidité dont bénéficie l'intéressé sont pris en compte dans l'appréciation des ressources, de même que les revenus professionnels, les revenus des biens mobiliers et immobiliers et les biens dont il a fait donation dans les 10 années qui précèdent la demande d'ASPA.

En revanche, sont exclues la valeur des locaux d'habitation occupés par le demandeur et les membres de sa famille vivant à son foyer lorsqu'il s'agit de sa résidence principale ; des prestations familiales ; de l'allocation de logement sociale ; des majorations prévues par la législation, accordées aux personnes dont l'état de santé nécessite l'aide constante d'une tierce personne ; de l'aide apportée ou susceptible d'être apportée par les personnes tenues à l'obligation alimentaire ; la valeur des meubles meublants ; RSA.

Le montant maximum de l’ASPA est de 8125,59 EUR pour une personne seule et de 13765,73 EUR pour un couple.

Le demandeur qui est déjà titulaire d'un avantage de vieillesse doit déposer sa demande à la caisse de retraite qui lui verse cette prestation soit par courrier soit par le formulaire cerfa 13710*01.