Décrocher une bourse d'études à l'étranger

Décrocher une bourse d'études à l'étranger

Lorsque l'on étudie à l'étranger, il faut régler des formalités de séjour, conserver une couverture sociale adaptée, payer des frais de scolarité, de logement, de transports, etc. Les bourses couvrent tout ou partie de ces dépenses. Mais pour en bénéficier, autant s'y prendre à l'avance.

Premier constat : il est plus facile d'étudier dans l'Union européenne. Elle offre davantage de possibilités d'accueil pour les étudiants français. Ceci permet en plus de bénéficier de programmes comme Socrates.

Ils incluent la préparation linguistique, la garantie de reconnaissance de la période d'études effectuée à l'étranger, ainsi qu'une aide financière.

Les étudiants peuvent bien sûr essayer d'autres régions du monde, il n'y a que les conventions qui changent. Les universités d'Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada) sont d'excellents choix pour des étudiants de troisième cycle.

Etudier à l'étranger : où vous renseigner ?

  • Auprès du service des relations internationales de votre université qui vous donnera toutes les informations utiles sur les destinations possibles, la préparation nécessaire, les aides financières dont vous pouvez bénéficier.
  • Auprès du Crous.
  • L'établissement que vous comptez rejoindre ou encore l'ambassade du pays concerné. On part le plus souvent en troisième ou quatrième année, mais un long séjour à l'étranger se prépare dès l'entrée à l'université.

Quels sont les impératifs ?

Les principes de base d'un programme d'échange sont :

  • L'inscription obligatoire dans une université française.
  • La sélection des étudiants sur dossier.
  • La validation du diplôme préparé à l'étranger par l'université française.

Une année pour préparer votre séjour à l'étranger

L'année précédant votre départ, vous devez :

  • Préparer votre départ vers une université étrangère.
  • Vous organiser de manière à poser, en temps utiles, toutes les étapes garantissant un séjour réussi.
  • Vérifier l'aspect pédagogique du séjour pour optimiser son apport au retour : reconnaissance et validation des acquis dans le cadre du diplôme préparé à l'université d'origine.
  • Vous renseigner sur l'obtention d'aides financières cumulables avec la bourse d'enseignement supérieur.

S'inscrire avant janvier

  • Première étape : la constitution de votre dossier de candidature au programme d'échange.
  • Faites ensuite une demande de bourse auprès du Conseil régional ou général.
  • Vous pouvez partir en Erasmus après avoir validé au minimum une première année d'études universitaires (la mobilité Erasmus peut s'effectuer à partir de la deuxième année d'études jusqu'au doctorat inclus). Vous partez étudier pendant une période de 3 à 12 mois.

Les règles strictes de l'échange avec une université étrangère

Un échange implique une négociation de formation au sein d'un établissement partenaire conventionné (évaluation comparative des enseignements, choix des cours, établissement d'un contrat d'études, préparation linguistique...).

Les candidatures pour un départ à l'étranger dans le cadre d'un accord inter-universitaire sont soumises à un calendrier très strict.

Les étudiants qui souhaitent présenter leur candidature doivent donc s'informer auprès des responsables d'échanges ou du Services des relations internationales. Pour y voir plus clair, assistez aux réunions d'information organisées à votre intention. Les enseignants sont des interlocuteurs précieux dans ce domaine, ils sauront vous orienter.

Quel est le montant de la bourse d'études ?

Rien ne vous empêche d'en cumuler plusieurs. D'ailleurs vous avez tout intérêt à faire le plus de demandes possible.

Le montant de la plupart des bourses est très variable. Les étudiants allocataires Erasmus reçoivent en moyenne 200 euros par mois pour la durée totale de leur séjour. Un complément de 500 euros pour la totalité du séjour est attribué aux étudiants originaires des DOM/TOM.

Si vous ne remplissez pas les critères d'attribution régionaux, faites une demande auprès du Conseil général.

Do you speak english ?

Pour les États-Unis, le Canada anglophone et l'Australie, le Toefl (Test Of English as a Foreign Language) est obligatoire. Il s'agit d'un test de langues qui mesure le niveau de compréhension oral et écrit de la langue, valable pour une durée de 1 à 3 ans.