APL : un nouveau mode de calcul en 2019

APL : un nouveau mode de calcul en 2019
En 2019, le mode de calcul de l'APL change. - © Charles Platiau - Reuters

A partir de 2019, le montant des aides personnalisées au logement (APL) sera calculé sur la base des revenus de l’année en cours, et non plus sur ceux d’il y a deux ans.

Après avoir annoncé la baisse des aides au logement de 5 euros par mois à compter du 1er octobre 2017, le gouvernement a décidé de modifier les modalités de calcul des aides personnalisées au logement (APL). A partir du 1er janvier 2019, les APL seront calculées sur la base des revenus de l’année en cours du demandeur, et non plus ceux d’il y a deux ans. C’est ce qu’a annoncé le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, dimanche 17 septembre dans un entretien accordé au JDD.

« Le montant des APL que vous percevez prend pour référence votre revenu d’il y a deux ans. Donc si je travaille, alors que j’étais au chômage il y a deux ans, je touche un montant d’APL qui n’est pas en relation avec ce dont j’ai besoin aujourd’hui », a expliqué le secrétaire d’Etat. En conséquence, un chômeur qui retrouve du travail risque de voir ses aides au logement diminuer voire disparaître.

Plus d’un milliard d’euros d’économies

Aujourd’hui, 6,5 millions de ménages en France perçoivent les APL. Ce nouveau mode de calcul devrait permettre à l’Etat « d’économiser plus d’un milliard d’euros ». Quant à la baisse des aides au logement de 5 euros par mois à partir du 1er octobre prochain, elle fera économiser un peu moins de 100 millions d’euros sur les trois derniers mois de l’année.

Cette annonce intervient alors que le gouvernement doit présenter ce mercredi sa stratégie pour le logement.