Allocation journalière de présence parentale (AJPP)

Allocation journalière de présence parentale (AJPP)

L'allocation journalière de présence parentale (AJPP) concerne les personnes qui assument la charge d’un enfant âgé de moins de 20 ans, atteint d’une maladie, d’un handicap ou victime d’un accident particulièrement grave.

Peuvent bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP) :

  • les salariés,
  • les travailleurs non salariés,
  • les stagiaires de la formation professionnelle rémunérés,
  • les demandeurs d’emploi (quand ils sont indemnisés par l’assurance-chômage, le versement de l’allocation est suspendu).

L’AJPP peut être partagée entre les deux parents.

L’enfant doit nécessiter une présence soutenue et des soins contraignants, certifiés par un médecin. Le parent ou la personne assumant sa charge doit résider en France, cesser ponctuellement de travailler et, s’il est salarié, demander un congé de présence parentale à son employeur.

Les formalités pour demander l'AJPP

Il faut s’adresser à l’organisme débiteur des prestations familiales (Caisse d’allocations familiales ou Mutualité sociale agricole). Le formulaire est disponible sur www.caf.fr et joindre au formulaire complété l’attestation du médecin précisant la durée prévisible du traitement et la nécessité d’une présence soutenue d’un parent ainsi qu’un certificat médical détaillé sous pli confidentiel.

Les salariés produisent l’attestation de l’employeur précisant la date de début du congé de présence parental (une déclaration sur l’honneur pour les non-salariés).

Lors du renouvellement (tous les six mois), les mêmes justificatifs accompagnent le formulaire ad hoc. Dans les deux cas, une attestation sur l’honneur précisant le montant des frais engagés est requise pour bénéficier du complément pour frais.