Retraite : les règles en matière de trimestres à engranger

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Teamjackson - iStock

Tous les régimes de retraite de base s’appuient sur un décompte en trimestres pour le calcul des pensions qu’ils vont verser à leurs futurs retraités. Il en va ainsi du régime général (le plus important avec 28,1 millions de cotisants et 14,7 millions de retraités), du régime des fonctionnaires de l’État (SRE) et des collectivités territoriales (CNRACL), du régime de base des indépendants (SSI), des salariés et des exploitants agricoles (MSA), etc.

L'acquisition des trimestres retraite des actifs

Année après année, par le fruit des cotisations obligatoires ou des systèmes de solidarité mis en place pour compenser certains événements de la vie qui obligent à cesser le travail (maladie, maternité, chômage, etc.), chaque actif acquiert 1, 2, 3 ou 4 trimestres retraite. L’objectif étant bien évidemment d’en engranger le maximum, à savoir 4 par an. À défaut, on parle d’années « incomplètes » qui autorisent un rachat de trimestres.

Consultez le guide pratique "Je prépare ma retraite"

Consultez le guide pratique "Je prépare ma retraite"
  • Une « check-list »
  • Des outils pratiques
  • Tous les articles utiles
En savoir plus

A chaque statut ses règles de calcul

Salariés du secteur privé ou agricole

Pour obtenir 4 trimestres retraite, les salariés du secteur privé ou agricole doivent cotiser à hauteur de 600 heures de Smic horaire par an, ce qui correspond à 6 150 € en 2021. Ce seuil peut être atteint en une ou en plusieurs fois, sans aucune notion de durée d’activité réelle. Les cotisations prises en compte chaque mois sont ainsi retenues jusqu’au plafond mensuel de la Sécurité sociale, qui est de 3 428 € en 2021. Autrement dit, un salarié dont le salaire brut soumis à cotisations dépasse ce plafond va acquérir en 2 mois ses 4 trimestres retraite de l’année !

Commerçants, artisans et professionnels libéraux

Ils sont soumis à la même règle que les salariés du secteur privé ou agricole. Pour engranger 4 trimestres retraite par an, ils doivent cotiser sur au moins 6 150 € par an.

Fonctionnaires

Pour les employés de la fonction publique, la règle de calcul est différente. En effet, il n’est pas tenu compte du montant de leur traitement soumis à cotisations, mais de chaque période de travail de 90 jours qu’ils effectuent, sachant que ce décompte est effectué de date à date. Pour les fonctionnaires qui travaillent à temps partiel, les trimestres sont validés au prorata du temps effectué.

Le nombre d'heures requises a diminué à partir de 2014

De 1972 jusqu’à la fin 2013, il fallait cotiser à hauteur de 200 heures rémunérées au Smic pour acquérir un trimestre retraite.

 

A lire aussi