À 60 ans et à temps partiel, comment bénéficier d'une retraite progressive ?

Pour accroître son pouvoir d'achat quand on a passé 60 ans et que l'on travaille à temps partiel, il est possible de débloquer une fraction de sa retraite. Tour d'horizon des conditions à remplir et des démarches à faire.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Monkeybusinessimages

Vous pouvez prétendre à une retraite progressive quand votre temps de travail est compris entre 40 et 80 % du temps de travail complet de votre entreprise. Attendez toutefois d’avoir au moins 60 ans et de pouvoir justifier de 150 trimestres d’Assurance retraite et de périodes équivalentes dans un ou plusieurs régimes obligatoires (fonction publique, MSA, etc.).

Grâce à ce dispositif, vous bénéficierez d’une fraction de retraite en plus de votre salaire actuel, tout en poursuivant votre activité à temps partiel.

Comment procéder ?

La demande s’effectue par le biais d’un formulaire spécifique (Cerfa 10647*07 ou notice Cerfa 50298#07). Une fois rempli, adressez-le aux caisses de retraite auxquelles vous êtes obligatoirement affilié : Cnav pour la retraite de base, d’une part, Agirc-Arrco pour la retraite complémentaire, d’autre part. Accomplissez cette démarche six mois avant la date de début de retraite progressive que vous avez choisie (à partir de votre 60e anniversaire, par exemple).

Différents justificatifs sont également indispensables : votre contrat de travail à temps partiel en cours ; une attestation de votre employeur mentionnant la durée de travail à temps complet applicable dans l’entreprise ; une attestation sur l’honneur de votre part indiquant que vous n’exercez pas d’autre activité que celle faisant l’objet du contrat en cours, ainsi que vos bulletins de salaire des douze mois précédents.

Quel impact sur la future pension ?

Le montant de votre pension de retraite progressive sera d’abord calculé en fonction du montant provisoire de la retraite à laquelle vous auriez droit si vous cessiez totalement votre activité. Il sera ensuite ramené à la différence entre le temps de travail à temps complet et votre temps partiel. Dans votre cas, il sera donc de 50 %.

Par la suite, lorsque vous demanderez votre retraite définitive, à 62 ans ou après, ce montant sera recalculé en tenant compte des droits obtenus (nouveaux trimestres et nouveaux points de retraite) après l’entrée en vigueur de votre retraite progressive.

Le saviez-vous ?

La retraite progressive s’applique aussi aux commerçants et artisans (SSI), ainsi qu’aux salariés et exploitants du secteur agricole (MSA).

 

Bientôt ou déjà à la retraite : recevez nos articles par email
Chaque semaine, recevez les dernières actualités "retraite" pour faire les bons choix !
df
Roselyne Poznanski - Avec Philippe Bainville, expert retraite à la Caisse nationale d’Assurance vieillesse
Publié le

Partager cet article :