Retraite : le barème 2018 des rachats de trimestres

Retraite : le barème 2018 des rachats de trimestres
Il est possible de racheter jusqu'à douze trimestres. - © shapecharge

Vous souhaitez racheter des trimestres de retraite au titre de vos années d’études supérieures ou de vos années d’activité pour lesquelles vous n’êtes pas parvenu à valider quatre trimestres ? Voici le barème 2018 pour les régimes de retraite de base.

Pour obtenir une pension de retraite de base à taux plein, il faut avoir cotisé un certain nombre de trimestres. Les assurés âgés de plus de 20 ans et de moins de 67 ans peuvent procéder à un rachat de trimestres pour compléter leur carrière. Reste à savoir si c’est intéressant pour vous. La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) a fixé, dans une circulaire du 20 mars, le barème 2018 du prix de rachat.

Les assurés ont la possibilité de racheter des trimestres :

  • soit au titre du taux seul. Cette option permet de réduire voire d’annuler la décote, un coefficient calculé en fonction du nombre de trimestres qui manquent pour avoir droit à une retraite à taux plein ;
  • soit au titre du taux et de la durée d’assurance retenue pour le calcul de la retraite.

Au total, il est possible de racheter au maximum douze trimestres, soit trois ans.

Le coût du rachat de trimestre dépend :

  • de l’âge ;
  • du type de rachat ;
  • et du niveau de salaire.

Cette année, le coût des versements n’augmente pas par rapport à 2017. En revanche, compte tenu de la hausse du plafond annuel de la Sécurité sociale le 1er janvier, les trois tranches de salaire ou revenu pris en compte sont revalorisées. Il s’agit de la moyenne des revenus au cours des trois dernières années. En 2018, le Plafond annuel de la Sécurité sociale étant de 39 732 €, les trois tranches de revenus retenues sont :

  • inférieur à 29 799 € (moyenne annuelle des salaires/revenus n’excédant pas 75 % du montant annuel du plafond) ;
  • entre 29 799 et 39 732 € (moyenne annuelle des salaires/revenus supérieure à 75 % et inférieure à 100 % du montant annuel du plafond);
  • supérieur à 39 732 € (moyenne annuelle de salaires/revenus excédant le montant annuel du plafond).

PRIX A PAYER POUR RACHETER UN TRIMESTRE (pour une demande déposée en 2018)

Habituellement, le montant versé pour le rachat de trimestres de retraite est déductible du revenu imposable. Pour savoir si vous pourrez bénéficier de cet avantage fiscal cette année, vous pouvez lire : Impôt sur le revenu 2018 : pièges et astuces de l’année blanche