Retraite de base des salariés

Retraite de base des salariés

La retraite des salariés est constituée par une pension personnelle de vieillesse, versée par le régime général de la Sécurité sociale, et une ou plusieurs allocations de retraite complémentaire, versées par une ou plusieurs caisses de retraite complémentaire non-cadres et éventuellement cadres (selon la qualification professionnelle de l’ancien salarié).

Les formalités de demande de retraite auprès du régime général

Dès l’âge de 35 ans, puis tous les cinq ans, les salariés reçoivent un relevé de situation individuelle.

À partir de 55 ans, des informations sur le déroulement de leur carrière leur sont envoyées. Ce document indique le nombre de trimestres validés par cotisation, ainsi que les périodes assimilées à des trimestres d’assurance (indemnisation pour arrêt maladie, maternité, chômage, etc.).

Ceux qui ne l’ont pas reçu à 58 ans peuvent le demander dans l’un des « points d’accueil retraite ».

Pour obtenir leurs coordonnées, s’adresser à la Cnav en Île-de-France (cnav.fr), à la Crav en Alsace-Moselle (crav-am.fr), aux Carsat dans les autres régions, ou consulter le 39 60 (coût d’une communication locale depuis un poste fixe ; pour une prise en compte dans un forfait box ou mobile, composer le 09 71 10 39 60) ou le site lassuranceretraite.fr.

Quand se profile l’âge souhaité du départ en retraite (il va d’ici à 2017 progressivement être reporté à 62 ans au plus tôt), il faut déposer, au moins quatre mois avant la date de départ choisie, une demande de liquidation de retraite en remplissant un imprimé spécial.

L’assuré peut le demander par courrier à sa caisse de retraite, aller le chercher dans un « point accueil retraite », ou l’imprimer à partir du site lassuranceretraite.fr. Une estimation indicative globale (EIG) est envoyée à tous les assurés de 55 ans, puis à 60 ans. Celle-ci comporte l’évaluation des droits à pension en matière de retraite de base et de chacune des caisses complémentaires (Arrco et Agirc).

La demande de liquidation de sa retraite doit de préférence être déposée dans un « point d’accueil retraite » quatre mois avant la date souhaitée de départ de la retraite. Ainsi, un conseiller peut vérifier que le dossier est complet.

Les assurés résidant en France doivent envoyer leur demande à la Cnav s’ils résident en Île-de-France, à la Crav de leur lieu de résidence s’ils vivent en Alsace-Moselle, ou à la Carsat de leur lieu de résidence lorsqu’ils habitent une autre région.

Attention ! Il est fortement conseillé de vérifier le relevé de compte et de le faire rectifier s’il existe des "trous de carrière" en fournissant les justificatifs nécessaires. Peuvent être demandés notamment :

  • des bulletins de salaire ou, à défaut, des attestations de salaire de l’employeur certifiées conformes au livre de paie, ou encore des certificats de travail permettant d’effectuer des recherches complémentaires ;
  • des attestations chômage ;
  • des décomptes d’indemnités journalières (en cas de maladie ou maternité) ;
  • le titre de rente d’accident du travail (pour les taux d’incapacité supérieurs à 66,66 %) ;
  • le livret militaire ou un état signalétique des services.

Retraite : les pièces à fournir pour la pension de vieillesse du régime général

Il faut fournir les documents suivants :

  • un relevé d’identité bancaire, postal ou de caisse d’épargne ;
  • une photocopie de votre dernier avis d’impôt sur le revenu ;
  • une pièce d’identité et le livret de famille ;
  • éventuellement, pour les étrangers résidant en France, une photocopie du titre de séjour ;
  • si vous avez cessé votre activité, une attestation de cessation d’activité signée par l’employeur et mentionnant la date de fin d’activité.

Des pièces diverses peuvent être demandées selon la situation personnelle de l’intéressé :

  • en cas d’activité auprès d’autres régimes, le relevé de carrière de ces régimes et la copie du ou des titres de retraite (ou l’extrait d’inscription ou de déclaration d’activité à ces autres régimes). Une seule demande de retraite suffit pour déclencher les démarches auprès des régimes de base de la Sécurité sociale : salariés, agricoles, commerçants, artisans ;
  • pour ceux qui ont travaillé à l’étranger, une déclaration d’activité hors de France ;
  • pour les personnes handicapées à 80 % au moins, la copie de la notification d’attribution de l’allocation compensatrice ;
  • pour les personnes demandant une retraite au titre de l’inaptitude au travail, un certificat médical du médecin traitant et éventuellement du médecin du travail si l’intéressé est encore en activité ;
  • pour les personnes dont l’activité professionnelle a été interrompue par des périodes de chômage, les attestations Pôle emploi.

Des pièces justificatives nécessaires pour la reconstitution de sa carrière peuvent être également demandées au futur retraité s’il n’a pas reçu ou pas fait rectifier son relevé de compte antérieurement à sa demande de retraite.