Retraite : comment estimer le montant de votre future pension ?

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Olga Shumitskaya - iStock

Pour avoir une visibilité réelle de vos futurs droits à la retraite, et donc des montants des pensions que vous êtes susceptible de percevoir, il existe trois outils : le relevé de carrière, l’estimation indicative globale (EIG) et le simulateur M@rel.

Le relevé de carrière

Il déroule les paramètres retraite de votre carrière professionnelle en additionnant trimestres et points selon les régimes auxquels vous avez été obligatoirement affilié. Il vous est envoyé à domicile tous les cinq ans à partir de vos 40 ans.

Consultez le guide pratique "Je prépare ma retraite"

Consultez le guide pratique "Je prépare ma retraite"
  • Une « check-list »
  • Des outils pratiques
  • Tous les articles utiles
En savoir plus

L'estimation indicative globale

Elle projette de façon sonnante et trébuchante ce que vous percevrez si vous demandez vos pensions selon différents scénarios : dès l’âge légal de 62 ans (ou dès 60 ans, si vous pouvez bénéficier du dispositif carrière longue), au moment où vous atteindrez votre taux plein ou après. L’estimation indicative globale (EIG) vous permet aussi d’évaluer clairement ce que va vous coûter le malus Agirc-Arrco si vous demandez vos pensions dès l’obtention de votre taux plein ou ce qu’une poursuite d’activité va pouvoir vous rapporter. Ce document doit vous parvenir par courrier dès vos 55 ans. À défaut, il est téléchargeable à tout moment, si vous avez créé votre compte retraite sur Info-retraite.fr, par exemple.

Le simulateur M@rel

Il vous permet, à tout moment, d’obtenir en fonction des données dont disposent les différents régimes de retraite, des évaluations de vos futures pensions : à vous d’indiquer vos futurs revenus potentiels, votre date de départ envisagée, de choisir si vous souhaitez une simulation brute ou nette avant impôt...

Ces trois outils sont précieux, dans la mesure où ce sont les seuls à disposer de données fiables vous concernant et donc à pouvoir vous offrir des simulations proches de la réalité (sauf accidents de parcours professionnels). Pour qu’ils soient parfaitement actualisés, éditez tous les ans votre relevé de carrière et votre EIG.

A lire aussi